Accueil > USAGES 2015-2018 > Technologies conviviales

Technologies conviviales

PNG - 5 ko

« J’appelle société conviviale une société où l’outil moderne est au service de la personne intégrée à la collectivité, et non au service d’un corps de spécialistes.

Conviviale est la société où l’homme contrôle l’outil. »

ILLICH I., La convivialité, Seuil, 1973, p.13
 

Nous parlons de technologies appropriées, d’outils conviviaux, d’outils vivants ; cette sémantique de l’innovation par les usages et de la souveraineté technologique parle des outils, de leur simplicité de conception, de l’optique et de la démarche collective dont ils sont issus, du potentiel d’adaptations techniques locales qu’ils portent en eux. Elle parle aussi des paysans et de leur rapport avec ces outils : une maîtrise réelle, compétente, qui permet une compréhension fine des outils et de leur fonctionnement et une utilisation optimale. Elle décrit enfin un processus d’innovation dans lequel les outils sont autant le support d’une réflexion sur l’autonomie et les rapports de dépendance que le résultat d’une conception collective : finalité, support, prétexte. Pour Madeleine Akrich (“Comment décrire les objets techniques”, Techniques et Culture, 1987), “les objets techniques ont un contenu politique au sens où ils constituent des éléments actifs d’organisation des relations des hommes entre eux et avec leur environnement”.

Au delà des outils, l’Atelier Paysan s’est attaché à envisager la question de l’accompagnement à l’innovation par les usages de manière globale, à construire un cadre de travail qui explore les différentes dimensions (réglementation, formation, approvisionnement) nécessaires à l’autoconstruction.

Les outils développés

Au total, 38 outils développés :

  • Gestion des adventices (11 outils)
  • Assistance à la récolte / plantation (4 outils)
  • Outils pour les planches permanentes (3 outils)
  • Implantation et destruction de couverts végétaux (9 outils)
  • Transformation (3 outils)
  • Bâti agricole (3 outils)
  • Autres outils (5 outils)

Dans le cadre de la MCDR USAGES 2015-2018, de nombreuses mises à jour ont par ailleurs été réalisées sur des développements antérieurs à 2015 : c’est d’ailleurs l’illustration de l’innovation collective et continue, qui témoigne d’un réseau qui prend de l’ampleur. Les modifications sont faites localement, pour adapter les outils aux contextes, et elles nous sont renvoyées pour être intégrées aux possibilités techniques qui composent les outils.

L’intégralité des plans disponibles à ce jour se trouvent sur la page "Plans & Tutoriels" du site.

CLIQUEZ-ICI POUR VOIR LES OUTILS DÉVELOPPÉS DANS LE CADRE DU PROJET USAGES


Focus sur la documentation liée au triangle d’attelage

L’attelage par triangle remplace avantageusement le système 3 points classique. L’agriculteur attelle son outil en quelques secondes, tout en restant sur son poste de conduite. C’est un gain de temps, de sécurité et d’ergonomie. La page tutoriel dédiée du site internet recense tout ce qu’il faut savoir sur le triangle d’attelage, son fonctionnement, son autoconstruction, son adaptation sur les différents systèmes d’attelage existants.

L’Atelier Paysan organise des chantiers d’autoconstruction pour accompagner les fermes qui le souhaitent dans leur conversion au triangle d’attelage. Si l’on peut tout à fait convertir soi même son parc d’outils en autonomie à partir des plans, ces chantiers sont l’occasion de partager un moment collectif en profitant d’épaules supplémentaires, tout en participant à la diffusion de savoirs et savoir-faire paysans ! Si le triangle d’attelage et son portage par l’Atelier Paysan sont bien antérieurs au projet, USAGES aura permis de progresser encore, de documenter (dans une banque de photos notamment) les chantiers faits ces dernières années sur des outils divers.

> Cliquez ici pour accéder directement à la page tutoriel du triangle d’attelage

Les plans du triangle d’attelage femelle

Un document de 47 pages pour tout comprendre au triangle d’attelage

Pour terminer, voici quelques images du chantier de conversion qui s’est tenu le 27 août 2015 à Moirans (38), en illustration des nombreux chantiers qui ont lieu chaque année dans les fermes de France.

Conversion d'un parc d'outils au triangle d'attelage

Les fournitures pour l’autoconstruction


Équiper son atelier

Les paysan·nes doivent s’équiper d’un minimum vital d’outils, de machines et d’équipements pour pouvoir réparer, bricoler et adapter leur matériel agricole.
Si les outils mobilisés (poste à souder à l’arc, perceuse, tronçonneuse) sont fréquents dans les ateliers de ferme, ils n’y sont pas systématiquement présents : mettre des plans à disposition reste donc une démarche incomplète.

L’Atelier Paysan propose donc la possibilité de commander divers équipements d’atelier à des prix généralement intéressants, sans toutefois remplacer la pertinence d’un quincaillier local :

  • Du matériel de soudage (poste à souder, masque, tablier, gants, marteaux, brosses, électrodes…) ;
  • D’autres équipements à main : matériel de perçage, traçage, serrage, des équipements de protection, etc.

> Cliquez ici pour consulter la page dédiée aux équipements de soudage

Dans la même optique, ces ressources peuvent faciliter l’installation de leur propre espace de travail :


Se fournir : en pièces agricoles et en découpe laser

L’atelier équipé, les chantiers eux-mêmes peuvent être facilités ou rendus moins onéreux par une organisation collective des achats : l’Atelier Paysan propose une commande groupée hebdomadaire de pièces agricoles issues de son catalogue.
Pour chacun des outils dont les plans sont accessibles sur notre site, une liste des pièces nécessaires à leur construction est disponible sur la page dédiée. L’Atelier Paysan se charge de l’expédition une fois les pièces commandées.

> Plus d’infos sur les pièces agricoles

Ensuite, certaines des pièces nécessaires à la fabrication des outils sont difficilement réalisables en autoconstruction avec un équipement classique d’atelier (meuleuse, poste à souder et perceuse à colonne). Il s’agit notamment des pièces tournantes (paliers) qui vont nécessiter un tour, ou encore des pièces à géométrie particulière qui seront facilement obtenues en découpe laser. L’Atelier Paysan livre donc les plans de pièces qui sont nécessaires à la la construction des outils indiqués dans la rubrique “Plans et tutoriels”, pour les plus complexes d’entre elles. Si une grande partie de ces pièces en découpe laser sont toujours réalisables par soi-même à partir de tôle et de patience, nous avons l’habitude de sous-traiter leur fabrication pour les formations de l’Atelier Paysan, afin de limiter la dose de travail à fournir par les stagiaires…

Pour faciliter le lien des autoconstructeur·rices avec les fournisseurs et artisans locaux, nous mettons également à disposition les fichiers DXF (pour Drawing eXchange Format, format d’échange standard de plans) des pièces : il suffit de fournir ces fichiers aux fournisseurs locaux pour qu’il les intègre à sa machine et lance la découpe.

> Plus d’infos sur les pièces en découpe laser

Sécurité et réglementation liée aux outils autoconstruits : des ressources en ligne pour accompagner les autoconstructeurs·rices


Sécurité, autoconstruction et modification de machines agricoles : ce qu’il faut savoir des principales réglementations :

Nombre d’agriculteurs, individuellement ou en collectif, font le constat que les matériels présents sur le marché ne sont pas adaptés à leurs contraintes ou à leurs productions, méritent d’être améliorés voire n’existent tout simplement pas. La question de l’auto-construction ou de la modification d’un matériel agricole se pose mécaniquement bien sûr, mais aussi du point de vue de la réglementation ou plutôt des nombreuses réglementations : chaque jour, aux champs ou dans les serres, sur le tracteur ou encore à l’atelier, les travailleurs sont confrontés à des risques susceptibles d’aboutir à des accidents de travail plus ou moins graves.

L’Atelier Paysan et la FNCUMA accompagnent les paysan·ne·s autoconstructeur·rice·s dans la compréhension des étapes indispensables à la sécurisation de leur matériel agricole. Ces différentes notions sont développées dans la page dédiée du site de l’Atelier Paysan (Techniques et réglementations).

Une première synthèse a été réalisée en 2016 par l’Atelier Paysan, dont voici les points clés :

  • Définitions des risques liés aux machines ;
  • Concevoir un équipement ergonomique ;
  • Les obligations du concepteur et constructeur de machines neuves ;
  • La procédure d’évaluation de conformité selon le principe de l’auto-certification ;
  • Comment intégrer la sécurité lors de la conception et la fabrication d’un machine ?

Un document beaucoup plus exhaustif, issu du travail d’un groupe d’experts coordonné par la FNCUMA, sera disponible dans le courant de l’été 2018 (70 pages), pour vous proposer une aide pour respecter les réglementations et surtout travailler en sécurité. Il tâchera de répondre au questions suivantes : quand suis-je concerné par les réglementations liées à la sécurité ? Est-ce la même chose d’auto-construire que de modifier un matériel existant ? Quels sont les principaux textes à prendre en compte ?

En savoir plus : le site de la FNCUMA


L’auto-certification de machines agricoles :

La procédure de certification des machines agricoles qui s’applique aux grands constructeurs concerne également l’exploitant auto-constructeur qui met à disposition une machine conçue et construite par ses soins. Il se doit de respecter les règles essentielles de santé et de sécurité qui s’appliquent à toutes les machines mises sur le marché européen. Afin de justifier, sous sa responsabilité, de la conformité de la machine, il doit établir un ensemble de documents. Les formalités obligatoires pour l’auto-certification sont définies dans la Directive européenne 2006/42/CE transcrite dans le code du travail (Articles R 233-73 à R 233-76).

Accéder au formulaire d’auto-certification

Quelques dossiers techniques pour vous accompagner dans l’autocertification des outils concernés :

Dossier technique de la Butteuse à planche

Dossier technique du Cultibutte

Dossier technique du Vibroplanche

Dossier technique de la Dérouleuse à plastiques

 

Outils développés dans le cadre du projet USAGES :