Accueil > USAGES 2015-2018 > Rencontres et colportages

Rencontres et colportages

PNG - 5 ko

Conférences, salons et témoignages en tous genres ont rythmé le temps de ce projet, illustrant à la fois une diversité grandissante des accompagnements et une compréhension de plus en plus fine de nos processus collectifs de conception : des besoins exprimés plus pointus, des échanges toujours plus riches, de nouveaux territoires de sollicitation.

Nous faisons le choix de ne pas être exhaustifs sur les événements auxquels nous avons participé ; seuls les plus marquants (dans le format, les échanges) et les plus signifiants (déclencheurs de dynamiques territoriales pérennes,...) sont présentés ici. Ils continuent à nourrir notre réflexion quant aux formats les plus adaptés pour valoriser les travaux et expériences des usagers.

Les salons et journées “portes ouvertes”

 
Tech & Bio 2015, septembre 2015 à Bourg-lès-Valence (26)

Au milieu des constructeurs, l’Atelier Paysan a souhaité faire passer deux messages :

  • Impliquez-vous collectivement dans la conception de vos outils !
  • Fabriquez vos outils !

Le nombre de visiteurs (16 000 d’après l’organisation du Salon) a parfois été compliqué à absorber sur nos deux stands (exposition des machines autoconstructibles d’un côté, stand organisme de développement agricole de l’autre).

Résultat : des rencontres passionnantes, des questions pertinentes, les perspectives de travaux à l’issue de ce salon ont été réjouissantes ! A côté des stands, le Salon Tech&Bio a permis de mettre en démonstration les prototypes que développent les groupes d’autoconstructeurs avec l’Atelier paysan : en viticulture, en arboriculture, en maraîchage sous couvert ou encore en traction animale.


La présence sur ce salon a fortement contribué à l’émergence d’une dynamique qui ne se dément pas depuis 2015 : une dynamique réelle et pérenne en vignes, avec des vignerons relais mobilisés et compétents, de nouveaux outils développés (semoirs, rouleaux faca, épandeur, étoiles de binage et boudibinage, Barre Porte Outils extensible).

> Plus d’infos générales sur le salon “Tech & Bio” par ici


Tech & Bio Viticulture, les 6-7 Juillet 2016 en Gironde

Lors de la présentation des activités de l’Atelier Paysan aux Journées Techniques du SVBA en février 2016 au lycée de Blanquefort (33), la carte des outils faits en formation avait fait réagir beaucoup des présents : l’Aquitaine était... vide, à l’exception d’un point, celui d’un semoir à engrais vert, réalisé lors de l’une des deux premières formations en janvier pour répliquer l’outil et accélérer sa validation par l’usage. Beaucoup de choses avaient alors été évoquées :

  • la tenue de formations ;
  • une tournée de recensement des outils autoconstruits dont fourmillent la région et les ateliers des producteurs ;
  • des groupes de travail à démarrer pour avancer sur du matériel tracté par des chevaux, ou pour progresser encore sur le matériel lié aux engrais verts.

L’Atelier Paysan était présent au Rendez-Vous Tech&Bio Viticulture au lycée de Libourne Montagne. Au-delà d’un témoignage sur nos activités, ce salon a été l’occasion de recueillir des contacts de vignerons chez qui aller chroniquer des outils adaptés (une tournée de recensement a suivi le salon), de faire le compte des motivations pour des formations à venir à l’hiver 2016-2017 (3 chantiers collectifs organisés entre décembre 2016 et janvier 2017, réfléchis localement avec l’AFOCG 33, AgrioBio 33 et l’AGAP), et de s’appuyer sur une dynamique locale préexistante forte : le stand de l’Atelier Paysan exposait des outils de vignerons de Dordogne, recensés et accompagnés par AGroBio Périgord dans le cadre d’un GIEE “engrais vert”, resté depuis moteur dans les dynamiques vigneronnes liées à l’autoconstruction.


Salon “La Terre est notre métier”, les 28 et 29 septembre 2016 à Retiers (35)

Il s’agit de la quatrième participation pour l’Atelier Paysan au salon de la Bio organisé par le réseau FRAB Bretagne. A la demande de la FRAB, L’Atelier Paysan animait un espace de conférences informelles / échanges paysans, dans un espace réfléchi et adapté à cet usage : « le Cabaret des savoirs paysans ».

Pour aborder des thématiques variées, de l’outillage approprié en meunerie biologique et paysanne aux techniques de gestion des adventices, en passant par la réflexion sur les pratiques de commercialisation locale, un format simple, court, de quelques témoignages resserrés pour provoquer des échanges souvent riches de sens, et un constat qui se précise au fur et à mesure du salon : les paysans de nos réseaux sont riches d’expériences, et généreux dans le partage. Et l’Atelier Paysan n’est qu’au début de son accompagnement de dynamiques collectives de faire soi-même !


Parmi les témoignages qui ont suscité l’échange, soulignons ceux d’une productrice de PPAM en Bretagne, qui a repensé son organisation et sa mécanisation, d’un éleveur laitier bio heureux qui pratique le pâturage hivernal et autoconstructeur de cornadis à foin mobile, et un groupe curieux et enthousiaste réuni autour du prototype de brosse à blé et d’un paysan boulanger morbihannais.

Ce format particulier (entre le groupe de travail et la conférence) présente un vrai potentiel de valorisation pour des travaux comme ceux d’USAGES : des témoignages courts mais précis, illustrés par des outils ou des supports sur place, et enrichis par les échanges permis par la convivialité de l’espace et d’une animation légère conçue pour mettre du liant et relancer essentiellement. Concrètement, les outils et panneaux en exposition et la possibilité proche de restauration ont contribué à la convivialité d’un vrai espace d’échanges, éclairant et incluant. Le stand attenant n’a pas été en reste, avec des outils qui interpellent, qui bousculent, en démonstration ou sur le stand : planches permanentes (outils d’un maraîcher génial de Mayenne et sociétaire de l’Atelier Paysan à l’origine d’un semoir pour couvert sur planches, et dont la mise en plans se précise), Aggrozouk et outils du groupe Buzuk (FACA et strip till) ont fait des émules.

L’Atelier Paysan sera de nouveau présent au Salon La Terre est Notre Métier en Septembre 2018 (après la fin d’USAGES).

> Plus d’infos générales sur le salon “La Terre est notre métier” par ici


Quinzaine de la Bio, du 10 au 21 octobre 2016 en région Auvergne-Rhône-Alpes

Du 10 au 21 octobre 2016, le réseau Corabio, Coop de France, la FRCUMA Rhône-Alpes et l’Atelier Paysan organisaient la quinzaine de la bio, dans le cadre du Pôle Conversion Bio de Rhône-Alpes : dans tous les départements de Rhône-Alpes, une trentaine de portes ouvertes organisées, dont quatre co-animées par l’Atelier Paysan.

Le 12 octobre chez Frédéric Jacquet (Le verger du Forez) dans la Loire : "Autoconstruire pour améliorer l’ergonomie du système et mettre en place des pratiques agroécologiques : exemple en arboriculture". Un chantier triangle en direct et la présentation des travaux liés à l’outil méthode sandwich.
Le 15 octobre dans la Drôme sur le thème "Un semoir à engrais verts libre et approprié en vigne : vers l’autonomie technique et financière" ; la présentation des dynamiques vigneronnes en couverts végétaux.
Le 18 octobre au GAEC de la Pensée Sauvage, maraîchers autoconstructeurs de la première heure en Haute-Savoie, sur le thème : "Pérennité d’une ferme maraîchère bio : asseoir sa commercialisation et rechercher l’autonomie". Présentation des outils des planches permanentes, des dynamiques liées à l’aggrozouk, du rôle de l’autocontruction dans la gestion d’une ferme maraîchère et de la nécessité de libérer du temps pour progresser sur sa ferme.
Le 21 octobre à la Ferme Les Cabrioles, en Savoie sur le thème "Architecture paysanne libre et élevage biologique : réfléchir / réaliser son projet". Visite commentée de la ferme autoconstruite : Chèvrerie en bois cordé et paille, isolation en paille, mur en terre crue, cave enterrée autoconstruite, et charpente à deux pans.

> Plus d’infos générales sur la Quinzaine de la Bio par ici


Salon Terr’eau Bio, 7 et 8 juin 2017 à Chèvreville (Oise)

En Picardie, la part de la SAU (Surface Agricole Utile) en Bio n’est que de 0,75 %. Cette région de grandes cultures surtout, d’élevage beaucoup moins, et quasiment sans maraîchage fait donc partie des 3 dernières régions de France dont le taux est à 1% (chiffres clés Agence Bio 2017). La seule structure d’accompagnement des bios en Picardie est régionale, sur une surface presqu’aussi grande que la Bretagne. Les opérateurs de filière (importantes coopératives céréalières) sont le moteur des changements de pratiques pour une bonne partie et ces derniers poussent aujourd’hui vers l’ajout de légumes de plein champ (carottes ou autre) dans leurs rotations de céréales, avec des taux de mécanisation et d’investissement très importants, pour une rentabilité à 5 ans dans le contexte actuel. La Picardie n’est pas particulièrement dans LA région de la réflexion sur l’autonomie des fermes à dimension raisonnable.

Dans ce contexte, le pari de faire un salon Bio décliné du modèle « La terre est notre métier » organisé par la FNAB et la FRAB Bretagne, n’était pas gagné, et force est de constater le pari est réussi, et les sollicitations nombreuses :

  • Les machines exposées pour le maraîchage intéressent : bineuse étoile sur BPO, bineuse à piochons sur BPO, vibroplanche, dérouleuse, chtibine. Et une bonne fréquentation du salon (1200 sur les 2 jours) avec un public beaucoup plus maraîcher que ce à quoi on pouvait s’attendre, vu la spécificité de la région.
  • Des contacts intéressants pour travailler sur la transformation à la ferme, sur un séchoir à grain ; organiser des TRIPS sur les Grandes Cultures est aussi une possibilité. Les exemples de séchoirs et de brosses à blé commencent à être nombreux, et il y a matière à faire émerger une proposition de séchoir à grain sur bâti de remorque.
  • Une filière est à recréer, sur laquelle travaillent les organisations de la Bio en Hauts de France : celle des betteraves sucrières en Bio. Leur problématique principale est celle de la transformation "artisanale", à la ferme ou pour des opérateurs de taille limitée. Il existe apparemment un savoir de terrain disponible et à aller chercher, pour servir de socle à ce travail.

> Plus d’infos sur cet évènement


D’autres événements :

  • Festival Alternatiba, 24-25 septembre 2016 à Grenoble (38)
  • Fête de la Transition, 23-24-25 septembre 2016 à Mens (38)
  • Journées Traction animale, 10 Octobre 2016 à Sciez (74)

Les Rencontres de l’Atelier Paysan & Le Printemps d’InPACT

 
Les Rencontres 2016, du 16 au 18 juin 2016 à Château (71)

L’objectif de cette première édition des Rencontres sur une ferme était simple et complexe à la fois, comme l’Atelier Paysan. Après une semaine de préparation, et pendant trois jours, le Domaine Saint-Laurent (ferme bourguignonne historique du mouvement biodynamique, gérée par un GAEC) a accueilli une multitude d’ateliers, de démonstrations, temps d’échange, dégustations, libations, concerts..., illustrant à merveille l’idée que derrière chaque outil, il y a une aventure humaine et collective. Première expérience d’un format depuis renouvelé, les Rencontres ont accueilli 600 participants à Chateau en Côte d’Or.

> Plus d’infos sur l’ensemble des activités des Rencontres 2016


Retrouvez en détail le contenu des échanges ces Rencontres 2016 dans la synthèse réalisée par l’ADIR


Les Rencontres 2017, du 28 au 30 avril 2018 à Bourg-lès-Valence (26)

Un peu moins d’un an après la première édition de nos Rencontres nationales, à Château en 2016, la décision a été prise de remettre ça à l’occasion de l’Assemblée Générale de 2017.

Cette année encore, les Rencontres se sont tenues dans un lieu exceptionnel : une des premières SCOP agricoles de France, la ferme des Volonteux (Beaumont-lès-Valence, 26) s’est proposée pour accueillir l’évènement. Après plusieurs mois de préparation en amont, l’événement s’est concrétisé : l’aménagement du site aura été réalisé sur toute la semaine du 24 au 28 avril, avec les coups de mains bénéfiques d’une cinquantaine de bénévoles.


Un aperçu des différentes activités proposées lors de ces Rencontres 2017 :
  • L’exposition de nos Communs
  • Stands et chantiers d’autoconstruction
  • Visites de fermes
  • Concerts
  • Conférences

> Plus d’infos sur les Rencontres 2017 de l’Atelier Paysan


Le Printemps d’InPACT, du 18 au 20 mai 2018 à Gommerville (28)

L’Atelier Paysan a participé activement à la première édition du Printemps d’InPAC, un large rassemblement festif et convivial à la ferme, pendant 3 jours, de structures collectives et de citoyen-ne-s, pour affirmer la nécessité d’une réorientation radicale de notre modèle alimentaire et agricole.

À l’organisation de cet évènement :

Au programme :

  • Conférences
  • Ateliers d’échanges
  • Visites de fermes
  • Concerts
  • Expositions

Des retours plus complets sur cette première édition sont à venir bientôt ! (courant de l’été 2018)

> Plus d’infos sur le Printemps d’InPACT 2018 à ce lien


Découvrir le programme complet de l’évènement à ce lien

Découvrez le Printemps d’InPACT en images :

Le Printemps d'InPACT 2018

L’exposition de nos communs : plus de 100 planches pour découvrir en détail la démarche de l’Atelier Paysan

Le début de l’année 2017 aura vu la réalisation d’une version plus fournie et actualisée de l’exposition des Communs diffusés par l’Atelier Paysan, qui avait vu le jour pour la première fois à l’occasion de la participation de membres de l’équipe et de sociétaires au 2ème forum européen pour la souveraineté alimentaire en Roumanie. La première version était composée d’une trentaine de planches, toutes tirées des chroniques de TRIPs autour des bâtiments agricoles. Une mise à jour avait eu lieu à en octobre 2016, en y intégrant une quinzaine de planches consacrées aux outils phares développés par l’Atelier Paysan, elle avait été traduite en anglais à l’occasion du forum de Nyéléni (soit une quarantaine de planches, dans les deux langues).

Suite au succès qu’a remporté cette exposition, nous avons donc décidé d’en réaliser une version plus durable (jusque là imprimée avec les moyens du bord) et autonome, avec plusieurs objectifs :

  • être exhaustive sur la diversité des Communs diffusés par l’Atelier Paysan, tant sur le plan des outils / bâtis développés en R&D que sur celui des réalisations vues sur les fermes des autoconstructeur·rice·s (TRIPs) ;
  • rendre accessibles, donner à voir, vulgariser les principes de fonctionnement des outils / bâtis pour qu’un public non-averti puisse les comprendre sans bagage technique préalable ;
  • interpeller le public par des planches visuellement simples, organisées autour d’une image parlante, accompagnée d’un court texte descriptif ainsi que du lien vers notre site ou notre forum (permettant aux lecteur·rice·s “d’aller plus loin”) ;
  • être autonome sur la présentation de la coopérative, ceci en vue de pouvoir se passer de notre présence systématique aux évènements dans lesquelles elle est présentée. Cela participe à la diffusion de notre démarche, tout en nous permettant d’économiser nos moyens humains et de répondre à plus de sollicitations. Cet aspect-là est assuré par un ensemble de planches de présentation (présentation de l’Atelier Paysan / de la notion de Souveraineté Technologique / de nos partenaires), ainsi que des planches-titres et des planches-slogans qui participent à la diffusion d’un discours sur l’outil de travail adapté aux fermes en agriculture biologique et paysanne ;
  • être résistante et en même temps facilement remplaçable (en cas de mise à jour, de planche abîmée…). Elle est donc imprimée sur des planches de carton, un compromis intéressant entre ces deux enjeux.

> Pour plus d’infos sur cette exposition, n’hésitez pas à consulter la page dédiée !

À titre d’exemple, voici un extrait de cette exposition (retrouvez la totalité des planches sur la page citée ci-dessus) :

Exposition "Machines et bâtis agricoles libres : des Communs en exposition"

Télécharger l’exposition (en 3 parties) :

Partie 1 : La démarche de l’Atelier Paysan

Partie 2 : Les outils

Partie 3 : Le bâti