Accueil > USAGES 2015-2018 > Des Usages aux UsageR·E·s

Des Usages aux UsageR·E·s

PNG - 9.4 ko

La MCDR USAGES arrive à son terme en juin 2018. Ces 3 années d’ouverture, d’enrichissement des communs par une communauté toujours plus ouverte d’usagers et d’usagères impliqué·e·s représentent de véritables leviers de moyens, de rencontres, une capitalisation d’expériences mises au pot commun pour les structures s’investissant dans le partage. L’objectif du partenariat était d’accompagner et d’explorer une manière différente d’innover en agriculture, centrée sur les usages et les technologies appropriée, impliquant les paysan·ne·s de l’origine à la validation par l’usage : ces trois années nous ont servi d’introduction sur un sujet que nous n’avons pu que commencer à creuser, et nous ne pouvons pas envisager de nous arrêter là.

L’aventure MCDR USAGES a stimulé les envies, libéré les imaginaires, motivé de nouveaux partenaires… Elle a également montré que parler d’usages apparaît aujourd’hui incomplet. Nous devons donc ajouter une dimension. Si l’innovation par les usages implique la nécessité du faire dans un processus d’innovation, elle se réduit trop souvent à la sollicitation d’un “club utilisateur” pour impliquer les premiers concernés. Il s’agit donc aussi de partir non plus seulement des usages mais des usager.es, dans leur diversité et la singularité de leurs approches : futurs paysans, paysannes, paysans en difficulté, entre autres. Créateurs et créatrices d’activité en milieu rural, petites entreprises en difficulté ou en transmission, aussi. De mettre en avant les participants, au-delà du processus : partir d’eux, avec eux, pour eux. Parler d’Innovation par les usager.e.s nous permet de souligner encore l’importance des paysans pour réfléchir l’agriculture, des boulangers pour parler du pain, des artisans pour réinventer leur métier dans les territoires, des jeunes pour trouver d’autres modes de faire en milieu rural.

Alors nous avons envisagé une suite pour les années à venir, rassemblé les partenaires intéressés, projeté des actions, donné de la place au collectif, et nommé ce nouveau projet « UsageR·E·s ». Voici donc un aperçu des actions à venir et ci-contre, des liens vers les sites de nos partenaires.

Les partenaires du nouveau projet :


Les 4 axes du projet :

Axe 1 : Innover par et avec les usageR·E·s

Cet axe est consacré à la base de l’innovation par les usager·e·s : recenser et documenter les exemples les plus intéressants de ces processus sur les fermes, partout en France, et accompagner les projets de Recherche et Développement de l’établissement du cahier des charges à la validation par les usager·e·s.
Il s’agit également de construire et expérimenter des accompagnements thématiques en collectif avec nos partenaires, notamment autour :

  • Des futur·e·s paysan·ne·s – avec les problématiques spécifiques des espaces tests, de l’installation, la transmission, la reprise, de partir de rien / de l’existant, de la transmission des structures collectives (type GAEC)
  • Des Paysannes – sur la question particulière de l’égalité femmes/ hommes et de la place des femmes en agriculture
  • Des paysan·ne·s en situation fragile / de crise – autour de l’accompagnement à la restructuration

Axe 2 : Nourrir et se nourrir de la recherche

A partir des problématiques issues de la MCDR 1 USAGES, mais aussi de celles qui pourraient émerger dans ce nouveau projet UsageR·E·s, les médiateurs scientifiques nous accompagneront pour clarifier des questions de recherche, se mettre en relation avec des chercheur·se·s et lancer des travaux articulés entre le terrain et la recherche. Quelques pistes identifiées :

  • La production de l’ignorance : agnotologie des savoirs paysans et conséquences ;
  • Les nouveaux usages et leur insertion dans les dynamiques d’apprentissage, notamment celles qui peuvent s’apparenter à l’apprentissage par les pairs en formation continue.

Axe 3 : Nourrir et se nourrir d’autres champs et problématiques du développement rural

Avec l’appui de Cap Rural, cet axe permettra d’identifier des expériences intéressantes hors champ agricole qui portent ce positionnement de « faire soi-même » et « faire ensemble » notamment autour de la création, reprise, transmission d’activités et des entrepreneu·r·se·s en difficulté. Il s’agira ensuite de confronter des accompagnements et de produire un cadre de réflexion pour les acteurs et politiques publiques.


Axe 4 : Construire les COMMUNS du projet

Nos communs sont nos productions : plans, tutoriels, etc. que nous livrons en open source et diffusons au plus grand nombre pour les faire vivre, évoluer. Dans ce projet, nous allons également créer des communs au sein du groupe de partenaires : par la co-formation, l’échange de pratiques, la visite d’expériences, le travail en groupe, nous allons constituer le fil des prochaines années de coopération.