Accueil > Plans et Tutoriels > Système sur rail pour serres mobiles

Système sur rail pour serres mobiles

Système sur rail pour serres mobiles

Voici les détails d’un des deux systèmes pour convertir des serres à la mobilité : le système sur rails. Très simple, il consiste à équiper la serre de roues au niveau de chaque arceau, permettant de déplacer ensuite l’ensemble sur des glissières d’autoroute.


CLIQUEZ POUR TÉLÉCHARGER LES DERNIÈRES VERSIONS DES PLANS



Contexte & historique

Toutes les informations permettant de comprendre la technique agronomique des serres mobiles sont disponibles sur la page qui lui est consacrée :

> Cliquez ici pour rejoindre la page "Les serres mobiles" dans la section "Techniques agronomiques"


Présentation générale

Le principe est d’emmancher à chaque pied d’arceau une roulette industrielle et de placer la serre sur des rails réalisés en glissières d’autoroutes.


Principe de fonctionnement :

La vidéo suivante présente très clairement le transit d’une serre convertie à la mobilité avec le système sur rail.


Caractéristiques techniques

Les roues

JPEG - 9 ko Roulettes d’industrie Ø125mm en PU. Jusqu’en 2020 nous mettions des roues en caoutchouc, mais plusieurs maraîchers ont eu des soucis de déjantage, du à l’élancement du profil du pneu plein couplé à un effort latéral important venant de la tension des amarres.


Les rails

  • Les glissières d’autoroutes et leur forme de gouttière sont idéales pour servir de rail. Leur largeur permet de se passer de support et de les disposer à même le sol.
  • On trouve ce produit chez les ferrailleurs, les recycleries, les entreprises d’entretien d’autoroute (Aximum), sur le bon coin etc. Le prix habituellement constaté est de 20 EUR HT les 4.2m. Attention à prendre des glissières dont les extrémitées sont propres et exemptes de bavures (ce qui arrive lorsque démontées à la disqueuse.

Amarrage / désamarrage :

Les amarres sont de type “à frapper” (fenox). Une fois installées, elles laissent apparaître un anneau au niveau du sol (le bracket), dans lequel on vient accrocher un tendeur à lanterne double chape qui est lui-même relié à la serre. Les amarres ne se déplacent pas avec la serre, il faut donc multiplier le nombre d’amarres par le nombre d’emplacements.

> Cliquez-ici pour regarder un aperçu de la manipulation d’un ancrage en vidéo

Contreventements complémentaires :

À prévoir si l’on constate une déformation trop importante de la structure lors du transit.


Prototypage / formations :


Retours d’utilisation & pistes d’amélioration :

Le monokit est un outil imaginé à partir du système sur rail. Les deux systèmes étant pertinents et ayant leurs qualités, nous diffusons les deux.

La station d’expérimentation du SERAIL nous a fait remonter un accident avec leur serre mobile sur rail. Elle s’est retournée lors d’une tempête : les tendeurs à lanternes étaient à crochet, et ce sont décrochés. La serre était très courte en longueur (10m) ce qui provoquait un relèvement des pignons (les roulettes des pignons ne touchaient pas les rails), et qui a facilité le décrochement des tendeurs.
De plus, les roulettes en caoutchouc se sont déjantées très vite après la pose.

Nous en avons tirés les conclusions suivantes :

  • utiliser des tendeurs à lanternes double chape ou double anneau avec des maillons rapides ;
  • utiliser des roulettes PU et non caoutchouc afin d’éviter tout déjantage.

Interlocuteurs principaux

Arthur DIETRICH - Formateur et référent bâti agricole à l’Atelier Paysan
a.dietrich@latelierpaysan.org - 07.84.38.07.41

DOCUMENTS A TELECHARGER

SOUTIENS

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les UsageR·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021). Plus d’infos à ce lien.

LICENCE LIBRE

L’ensemble de cet article, des explications, des photos et des plans livrés sont accessibles à tous. Ils sont diffusables et modifiables à condition que vous mentionniez la paternité de l’œuvre (L’Atelier Paysan), et que vous apposiez sur tout document reprenant ces éléments la même licence utilisée par nos soins, à savoir la Creative Commons BY NC SA.

CONTRIBUTIONS

  • Joachim Berthoud