Accueil > Français > Le projet et ses partenaires

Le projet et ses partenaires


 
La MCDR UsageR·E·s - Innover par et avec les Usager·e·s : territoires ruraux vivants et technologies appropriées - est un projet partenarial piloté par l’Atelier paysan et financé par le ministère de l’Agriculture, le Commissariat général à l’égalité des territoires et l’Union européenne sur la période 2018-2021. Il s’inscrit dans la continuité du précédent programme, MCDR Usages (2015-2018), dont l’objectif était d’accompagner et d’explorer une manière différente d’innover en agriculture, centrée sur les usages et les technologies appropriées et impliquant les paysan·ne·s de l’origine à la validation par l’usage.

Construire l’innovation par l’usage, c’est en effet garantir sa pertinence par l’implication directe et continue de ceux qui font, utilisent et font évoluer. C’est éviter des propositions « hors sol », qui ne correspondraient pas à un besoin réel pour ceux à qui elle est destinée. C’est mettre en place un processus de conception et de création complet, qui permette de comprendre en faisant.

La MCDR Usageres permettra de poursuivre le travail de recensement, d’analyse et de diffusion d’innovations par les usages mais avec la volonté d’élargir la participation aux créateurs et créatrices d’activités en milieu rural et d’explorer de nouvelles dimensions grâce aux partenaires du programme - Réseau Civam, le Réseau national des espaces-test agricole, Solidarité paysans, le Mouvement inter-régional des Amap, Gaec et société, Cap Rural et l’Atelier des jours à venir - notamment :

  • l’installation et de la transmission des fermes, leur redimensionnement et, plus globalement, des futur·e·s installé·e·s ;
  • l’égalité femmes/hommes et la place des femmes dans l’agriculture ;
  • l’accompagnement à la restructuration pour les paysan·ne·s en situation de crise.

Ce projet et les rencontres, échanges et capitalisations d’expériences qu’il suscitera aura notamment pour objectif de produire des guides méthodologiques, plans et tutoriels ou encore modules de formation.

Les enjeux du projet

Sur le fond, ce travail traite d’agroécologie, du développement d’une agriculture diverse, adaptable aux contextes locaux et résiliente qui passe par la mise au point d’agroéquipements appropriés donc maîtrisables par les paysans, et par l’implication de ce qui les utilisent dans leur conception. Il y est donc question de préservation et de valorisation des savoir-faire locaux, voire de réappropriation de ces savoirs et compétences pour de nouveaux entrants dans le monde agricole, et de la nécessité de ce cheminement pour des territoires ruraux vivants.

Ces savoirs et savoirs faire permettent de retrouver une partie de la convivialité des outils, des marges de manœuvre et une certaine autonomie technique et financière, qui contribue à maintenir une juste rémunération des agriculteurs.

Il s’intéressera également aux autres problématiques de la création d’activité et de la reprise d’outils de travail en milieu rural, afin apporter un éclairage par et avec les usagers sur les services à la population en milieu rural. Il s’agira pour Usageres de nourrir et se nourrir d’autres champs et problématiques du développement rural, notamment grâce à des échanges d’expériences avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Enfin, le nom de cette MCDR révèle aussi l’ambition d’aborder ces sujets sous l’angle de l’égalité femmes-hommes en mettant en place des espaces de réflexion sur la place des femmes dans le monde rural, les fermes ou la création d’activité.

Les différents axes du projet

Axe 1 : Innover par et avec les usager·e·s
Cet axe est consacré à la base de l’innovation par les usager·e·s : recenser et documenter les exemples les plus intéressants de ces processus sur les fermes, partout en France, et accompagner les projets de Recherche et Développement de l’établissement du cahier des charges à la validation par les usager·e·s.Retour ligne automatiqueIl s’agit également de construire et expérimenter des accompagnements thématiques en collectif avec nos partenaires, notamment autour :

  • Des futur·e·s paysan·ne·s – avec les problématiques spécifiques des espaces tests, de l’installation, la transmission, la reprise, de partir de rien / de l’existant, de la transmission des structures collectives (type GAEC).
  • Des Paysannes – sur la question particulière de l’égalité femmes/ hommes et de la place des femmes en agriculture.
  • Des paysan·ne·s en situation fragile / de crise – autour de l’accompagnement à la restructuration.

Axe 2 : Nourrir et se nourrir de la recherche
À partir des problématiques issues de la MCDR 1 USAGES, mais aussi de celles qui pourraient émerger dans ce nouveau projet UsageR·E·s, les médiateurs scientifiques nous accompagneront pour clarifier des questions de recherche, se mettre en relation avec des chercheur·se·s et lancer des travaux articulés entre le terrain et la recherche.

Axe 3 : Nourrir et se nourrir d’autres champs et problématiques du développement rural
Avec l’appui de Cap Rural, cet axe permettra d’identifier des expériences intéressantes hors champ agricole qui portent ce positionnement de « faire soi-même » et « faire ensemble » notamment autour de la création, reprise, transmission d’activités et des entrepreneu·r·se·s en difficulté. Il s’agira ensuite de confronter des accompagnements et de produire un cadre de réflexion pour les acteurs et politiques publiques.

Axe 4 : Construire les COMMUNS du projet
Nos communs sont nos productions : plans, tutoriels, etc. que nous livrons en open source et diffusons au plus grand nombre pour les faire vivre, évoluer. Dans ce projet, nous allons également créer des communs au sein du groupe de partenaires : par la co-formation, l’échange de pratiques, la visite d’expériences, le travail en groupe, nous allons constituer le fil des prochaines années de coopération.

Les partenaires du projet

Cliquez sur l’image pour télécharger la présentation.