Accueil > Français > Le projet UsageR·E·s > Solidarité paysans : colloque sur l’agroécologie comme levier de redressement des exploitations fragilisées le 7 décembre

Solidarité paysans : colloque sur l’agroécologie comme levier de redressement des exploitations fragilisées le 7 décembre

L’association organise une journée de restitution d’une étude menée sur le sujet en visioconférence avec le regard de paysans et de chercheurs.

_PNG - 98.6 ko
Le 7 décembre, Solidarité paysans organise un colloque de restitution d’une étude menée pendant cinq ans sur l’accompagnement d’une quarantaine de paysans intitulée “L’agroécologie, un levier de redressement des exploitations fragilisées ?”. Les inscriptions pour cette visioconférence sont ouvertes jusqu’au 3 décembre sur ce lien https://solidaritepaysans.org/notre-action/agenda#date496.

Au programme, une présentation de l’étude, des témoignages d’agriculteurs ayant fait évoluer leurs pratiques, un éclairage sur les enjeux du collectif dans le travail et les transitions et une table ronde sur le thème “Changer, pour quoi, pour qui, comment ?” avec la participation de Claude Compagnone, sociologue, Léo Coutellec, philosophe, François Léger, agronome et Florence Pinton, sociologue.

L’étude qui sera publiée en décembre, analyse les parcours d’agriculteurs fragilisés qui ont adopté des pratiques relevant d’une agriculture plus cohérente, autonome et économe, afin de rebondir. "Chacun pourra y trouver non pas des modèles ou des solutions toutes faites, mais plutôt des idées, des questionnements et des témoignages pour l’inspirer et alimenter sa réflexion", précise Solidarité paysans. L’étude, qui s’appuie sur 40 monographies de fermes, montre notamment qu’au-delà de l’accompagnement, des outils des procédures collectives et de l’ouverture de droits sociaux, des évolutions dans la conduite des exploitations sont parfois nécessaires pour redresser la barre.

Plus d’informations sur l’étude et le colloque : https://solidaritepaysans.org/zoom-sur/des-etudes/agroecologie-accompagner-des-changements-de-pratiques.