Accueil > Plans et Tutoriels > Poulailler PDG 250

Poulailler PDG 250

Poulailler PDG 250

Ce modèle de poulailler est la synthèse de l’expérience d’un éleveur de volaille du Gers. Il répond à un cahier des charges précis, rédigé avec 3 objectifs en tête : des œufs propres, vites ramassés, dans un bâtiment sain !


CLIQUEZ POUR TÉLÉCHARGER LES DERNIÈRES VERSIONS DES PLANS

JPEG - 1.5 Mo


Contexte & historique

Jean Jacques Garbay, paysan dans le Gers, ancien éleveur de volailles bio et céréalier actuellement, nous a contacté début 2019 pour partager le système d’élevage de poules pondeuses qu’il a mis au point et est utilisé par un groupe de paysans entre le Gers, la Corse et le Var.

Nous avons participé à une session d’autoconstruction d’un poulailler PDG 250 et d’autres outils d’élevage dans le Var en novembre 2019, et allons désormais diffuser ce modèle de poulailler, plébiscité par les paysans. Il supplante les anciens modèles en bois que nous proposions car répondant à un cahier des charges plus précis et plus satisfaisant en terme d’ergonomie et d’économie.

Le Poulailler Déplaçable Garbay accueille jusqu’à 250 poules pondeuses (PDG 250 !).

Pour quel besoins ?

Ce poulailler se destine à des élevage de 250 à 1000 poules (en combinants plusieurs PDG250). Il est déplaçable entre chaque bande de poules. Il s’utilise avec une clôture électrique mobile.


Présentation générale

Rappel : cet outil s’utilise combiné avec un réfectoire de 9m² abritant une mangeoire pallocs de 1m^3 et une desserte roulante (visible sur le dessin en coupe ci dessous).

GIF - 57.8 ko

L’outil est composé de 3 parties :

  • Un espace central, qui sert de châssis structurel, et qui abrite les perchoirs et les nichoirs, ainsi qu’une réserve de colombine inaccessible aux poules, juste sous les perchoirs (le gros de la production se fait la nuit).
  • Deux bas côté qui se plient lors des déplacements annuels. C’est par ici qu’on récolte les oeufs.

JPEG - 158.2 ko

On voit dans cette coupe l’intérêt d’une desserte roulante pour la récolte. Les poules évoluent sur deux niveaux.


Caractéristiques techniques

Déplacement :

On déplace le PDG250 en glissant un module essieu+attelage dessous. C’est aisé car le PDG est sur des pieds de 50 à 60 cm de haut. Il n’y a pas besoin d’engin de levage. Le module essieu+attelage est utilisable avec tous les PDG250 de la ferme.
Objet de la section : comprendre choix techniques opérés sur les différents éléments de l’outil, se repérer dans les détails des plans.

Curage :

On cure la réserve de colombine tout les 2 à 3 mois, en retirant les plaques de polycarbonates sous les perchoirs. Le curage est simple et rapide.

Vide sanitaire :

Le nettoyage complet du poulailler entre chaque bande est rapide car très peu de surfaces sont exposées aux fientes.


Cahier des charges

Triple problématique : des œufs propres, tous les œufs dans les nids et un bâtiment sain.

Des œufs propres

  • Les poules dorment toutes sur des perchoirs. Pour prévenir qu’elles ne dorment pas dans les nids qu’elles pourraient salir de leur déjections nocturnes, chaque soir de la première semaine replacer manuellement sur un perchoir les poules restées au sol ou réfugiées dans un nid. La première semaine après la collecte des œufs, fermer l’accès au nids.
  • Les perchoirs sont en escalier pour que les places se remplissent bien, le haut d’abord (par les poules dominantes) puis les autres au fur et à mesure. Une longueur de perchoir au plus juste pour que les poules soient côtes à côtes, élément sécurisant lié à leur composante grégaire.
  • Les perchoirs sont au dessus d’une réserve de colombine curable aisément Les fientes tombent à travers un grillage empêchant les poules de marcher sur une déjection fraîche et collante.
  • Une aire de distribution paillée avec un substrat rugueux et absorbant, stimulant le geste instinctif de grattage permet le nettoyage et le séchage des pattes.
  • Un long cheminement sec entre le parcours extérieur et le nid : un poulailler à étage obligeant les volailles à grimper le long d’une passerelle à maille de 50 mm faisant office de paillasson.

Tous les œufs dans les nids

  • Emplacement de nids : un endroit sombre et étriqué, pas au sol pour ne pas être pollué par la litière, pas trop haut pour ne pas donner envie d’y dormir.
  • Un lieu plus douillet que le reste du poulailler : la paille des nids doit être saine c’est à dire avoir été pressé sans avoir été mouillée par l’orage. Elle conserve alors son odeur de froment. L’aire de distribution doit être « paillée », uniquement à partir de la seconde semaine de ponte, et avec un matériaux plus agressif type copeaux/sciure ou BRF sec.
  • Tout les nids avec un accès similaire afin qu’il n’y ait pas trop d’œufs dans le même nid, source de fêlure de la coquille.
  • Un accès aux œufs par l’extérieur

Un bâtiment sain et un accès sincère à l’herbe

  • Un poulailler déplaçable entre chaque bande, pour partir sur des bases saines
  • Un poulailler en modules démontables sans outils et rapidement : nids et parois se nettoient rapidement et facilement. On se débarrasse ainsi facilement des ténébrions et des poux.
  • Une ventilation naturelle maximale avec un pignon sous le vent entièrement ouvert et grillagé.
  • Un bâtiment toujours au frais : les parois sont en bois, et la toiture en bac acier polyester transparent recouverte de paille
  • Un accès au parcours par tout le périmètre du bâtiment, sans trappe.

JPEG - 2.6 Mo


Prototypage / formations

Quelques images de la formation autour du poulailler mobile "PDG 250" de novembre 2019 (2 poulaillers ont été réalisés, ainsi que quelques dessertes et mireuses) :

Poulailler Déplaçable "Garbay" (PDG 250) - Formation novembre 2019


Interlocuteurs principaux

Jean-Jacques Garbay – 32550 Lasseran - garbay.jj (at) wanadoo (dot) fr

Arthur Dietrich – Formateur à l’Atelier Paysan - 07 84 38 07 41 - a.dietrich@latelierpaysan.org


Partenariats

AgribioVar - agribiovar@bio-provence.org

DOCUMENTS A TELECHARGER

SOUTIENS

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les UsageR·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021)

LICENCE LIBRE

L’ensemble de cet article, des explications, des photos et des plans livrés sont accessibles à tous. Ils sont diffusables et modifiables à condition que vous mentionniez la paternité de l’œuvre (L’Atelier Paysan), et que vous apposiez sur tout document reprenant ces éléments la même licence utilisée par nos soins, à savoir la Creative Commons BY NC SA.

CONTRIBUTIONS


  • Jean-Jacques Garbay – Éleveur et céréalier dans le Gers