Accueil > Plans et Tutoriels > Batteuse de semences potagères

Batteuse de semences potagères

Batteuse de semences potagères

Page mise à jour le 01/03/2022
Comme son nom l’indique, elle permet un battage des plantes, et donc un pré-tri des graines. Utilisable sur tous les types de graines potagères. Techniquement, la batteuse et la colonne de tri densimétrique sont
complémentaires.

Fabrication :

TechnicitéBesoin en outillage spécifiqueAccès aux plansAvancement de l’outil
Matériel de base

Quelques soudures
Connaissances en électricité
Batteuse_maraichere_2.3_04-11-2021.pdf
Améliorations à venir

Réalisation de l’outil en formation :

Nbe de participant-e par outilPré-requis ?Durée de la formationPlus d’infos ?Info de transport
(pour choix du véhicule)
1Aucun5 jour(s)La batteuse peut être faite en plus de la colonne de tri densimétrique, uniquement si il y a deux personnes de mobilisées pendant 5 jours.Dimensions chassis principal :
200 : 100 : 1000 x 850 x 450

Poids total :
Non renseigné

Prix de l’outil

Le prix de l’outil dépend souvent des options, modules et accessoires choisis, mais aussi de la manière dont on souhaite le fabriquer (formation / kit brut / kit à souder).
Ainsi, pour avoir une idée affinée du prix de l’outil souhaité, allez remplir votre panier sur le catalogue en ligne. Ce qui pourra aboutir à une demande de devis.

Voir cet outil dans le catalogue (pour affiner le coût en temps réel).
Remarque : les tarifs sur le catalogue en ligne sont mis à jour quotidiennement et suivent le prix des matières premières. Leur évolution est régulière et pas tout à fait dépendante de notre volonté.

Comment je finance mon outils / ma formation ?
- Aide pour le financement d’outil(s)
- Aide pour le financement de la formation


Contexte & historique

Cet outil est issu d’un travail entamé en 2016 avec un groupe de producteurs et productrices de semences potagères en Franche Comté, à propos de l’autoconstruction de machines de tri. Grâce à l’animation conjointe de ce groupe d’une vingtaine de fermes avec Interbio Franche-Comté, ces 3 dernières années de développement qui ont permis d’aboutir à deux machines de tri simplifiées par rapport aux modèles du commerce, permettant de mutualiser et diffuser ces équipements dans une vingtaine de fermes.

Techniquement complémentaires, ces deux machines sont les suivantes :

  • La batteuse à semences potagères, dont vous trouverez le descriptif technique complet dans cet article ;
  • La colonne de tri densimétrique, dont vous trouverez le descriptif technique complet à ce lien.

Cliquez-ici pour en savoir plus sur le groupe de paysan·ne·s qui a participé au développement de ces outils

En fin 2016, de premiers échanges ont eu lieu entre l’Atelier Paysan et l’association des croqueurs de carotte (regroupant Biaugerme, Germinance, Graines del Païs, Jardin’enVie, Le potager d’un curieux, Semailles), pour commencer à réfléchir à du matériel de tri de semences potagères adapté à de petits producteurs.

Par ailleurs et complètement indépendamment, un groupe de producteurs de semences potagères de Franche Comté / Bourgogne travaille depuis 2006 sur les questions d’autonomie semencière, de sélection variétale…
Animé par Interbio Franche Comté (référent : Samuel Howald), ce collectif regroupe une bonne vingtaine de fermes.

Ces producteurs ont l’habitude de travailler collectivement.
En effet, 1 fois par an, ces paysans se rejoignent à Nolay (21) chez Yannick Loubet, pour trier ensemble leurs semences.
Car Yannick, producteur expérimenté mais aussi formateur sur les techniques de production de semences, possède déjà du matériel de tri : batteuse et colonne de tri densimétrique. Ce sont des outils du commerce, imaginés au départ par l’INRA (en 1989), pour des besoins de laboratoire, mais qui correspondent assez bien aux attentes de petits producteurs.

Le besoin d’avoir d’autres outils de tri a émergé progressivement en 2017/2018, pour des questions pratiques : il devenait pertinent d’avoir plusieurs outils de tri au regard du nombre croissant de personnes intéressées par la démarche.

Le groupe a alors commencé à réfléchir à autoconstruire ses propres outils, et InterBio Franche Comté a contacté l’Atelier Paysan pour un accompagnement en ce sens.

Très autonomes, les maraîchers ont rapidement établi un cahier des charges pour les outils à autoconstruire : il s’agissait de garder les fonctionnalités de l’existant tout en essayant de simplifier la conception.

Frédéric Striby, maraîcher à Roman (39), ayant aussi une solide formation mécanique, a réalisé quasiment l’intégralité des plans des premières machines.
Thomas Seguin, maraîcher à Orchamp (39), s’est particulièrement impliqué sur la question du dimensionnement de la machine et des approvisionnements en pièces techniques.
Pour ne citer qu’eux, sans pour autant omettre l’implication forte de chaque producteur.
Mais, simplement, ces exemples sont à l’image de la dynamique particulière de ce collectif.

Ainsi, lors de la session de prototypage de novembre 2018, co-organisée avec Interbio Franche-Comté, 4 batteuses et 3 colonnes de tri ont été réalisées en 5 jours.
Ce sont ces modèles qui vous sont présentés ici. Quelques améliorations sont en cours d’étude à l’Atelier Paysan et seront prochainement testés.


Présentation générale


Principe de fonctionnement

La batteuse est d’un fonctionnement très simple : les plantes sont battues dans la chambre de battage, et le produit est récupéré à la sortie.

Les batteuses du commerce comprennent, en général, un module « colonne à air ». Dans le cas présent, ce module n’est pas nécessaire dans la mesure où les producteurs autoconstruisent également une colonne de tri à part.

Techniquement, la batteuse et la colonne de tri densimétrique sont complémentaires.
Dans certains cas, la colonne suffit seule. Mais dans d’autres, l’association des deux est pertinente.
Par exemple, la batteuse permet d’ébarber des graines de carotte. Sans cette opération, pas de tri densimétrique possible.
Yannick Loubet, maraîcher et producteurs de semences à Nolay (21), utilise la batteuse sur des graines de poireau (dont l’enveloppe peut être difficile à enlever) ou sur des graines de tomates (car, lorsqu’elles sèchent, les graines s’agglutinent). Mais aussi sur graines de chicorées, et d’autres encore…
Les opérations de battage s’avèrent ici nécessaires pour un tri efficace ensuite par la colonne.


Caractéristiques techniques

Le choix de conception

La chambre de battage est constituée de 2x2 flasques superposées (voir ci-contre) : une flasque intérieure de 4mm assemblée à une flasque de 6mm.

Une série de tirants relient les deux jeux de flasques et emprisonnent la tôle entre la flasque intérieure et ces tirants.


Le choix des matériaux

Les choix essentiels se portent sur la chambre de battage :

  • La tôle extérieure est en acier galvanisé.
  • Les flasques intérieures et extérieures sont réalisées en acier coupées au laser.

Il ne semble pas nécessaire de tout autoconstruire en inox car le matériaux battu est sec et ne génère donc pas d’humidité. Il n’engendre donc pas ou peu de risque de corrosion au niveau des flasques.


La motorisation et le battage

Le moteur choisit est un électrique triphasé 750W ou 1500W 220/380V à 3000 tours / min.

Sur la photo ci-dessous, les arbres entrainant les pâles sont positionnés sur les moteurs (deux pales en caoutchouc sont fixées sur l’arbre et assurent le battage).


La partie électrique / contrôle

Pour contrôler la vitesse de rotation du moteur (et donc la puissance de battage), un variateur de fréquence est ajouté : un SERMES de 0,75 kw pour le modèle 100 et 1,8Kw pour le modèle 200.
IP 65, le variateur est protégé contre les projections d’eau et de poussières. Il est également équipé d’un arrêt rapide, d’un bouton marche/arrêt et d’un potentiomètre pour pouvoir régler la vitesse du moteur.


Deux tailles disponibles

PNG - 197.6 ko

Suite à des retours d’usager.ères quant à l’ouverture trop petite de la batteuse, nous proposons désormais 2 tailles différentes, modèle 100 (en rouge) et modèle 200 (en vert)


  • la petite batteuse a un volume intérieur de 8,04 litres, moteur de 750W (entrée dans la trémie 4cmx6cm)
  • la grande batteuse a un volume intérieur de 31,16 litres moteur de 1500W (entrée dans la trémie 10cmx10cm)

Pistes d’amélioration

  • Rendre la trémie d’entrée démontable
    Pour faciliter le nettoyage.
  • Optimisation du battage
    Étudier les possibilités de dimensionner différemment les pales et revoir la matière utilisée.
  • Réduire les coûts du matériel
    Étudier les possibilités de n’utiliser qu’un seul variateur de fréquence pour la batteuse (uniquement le modèle 100) et le moteur du ventilateur de la colonne à air. Avec l’inconvénient de rendre impossible l’utilisation simultanée des deux machines.

Une session de prototypage en images

Voici une vidéo de la formation de prototypage de novembre 2018, réalisée par Samuel Howald :

Vous pouvez aussi consulter l’album Flickr de la formation :

Trieuse densimétrique & batteuse

Contacts

Vous voulez discuter avec un-e paysan-ne usager-e de cet outil ?
=> Trouvez le(s) sur la carte interactive des autoconstructeurs-trices (Tutoriel d’utilisation de la carte interactive).
Si vous souhaitez contacter un-e autoconstructeur-trice dont les coordonnées ne sont pas disponibles sur la carte, vous pouvez nous le signaler et nous chercherons à vous mettre en relation : contact@latelierpaysan.org.

Merci de privilégier ces échanges de pair à pair ! L’équipe de l’Atelier Paysan n’aura pas forcément d’information sur l’utilisation au quotidien de l’outil : le mieux c’est encore d’échanger avec les utilisateurs-trices !

Au sein de l’équipe de l’Atelier Paysan :
référent-e de l’outil : Ilan Crequer : i.crequer@latelierpaysan.org | suppléant-e : Pierre Guéret : p.gueret@latelierpaysan.org

Versions précédentes

Accéder aux anciennes nomenclatures de l’outil (fichiers .CSV séparateur " ;")

SOUTIENS

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les UsageR·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021)

PARTENAIRES

Groupement autour du développement de cet outil :
- Structures(s) partenaire(s) : Interbio Franche-Comté


LICENCE LIBRE

L’ensemble de cet article, des explications, des photos et des plans livrés sont accessibles à tous. Ils sont diffusables et modifiables à condition que vous mentionniez la paternité de l’œuvre (L’Atelier Paysan), et que vous apposiez sur tout document reprenant ces éléments la même licence utilisée par nos soins, à savoir la Creative Commons BY NC SA.