Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Autoconstruction d’une ferme en élevage de volaille

Bâtis autoconstruits • Autoconstruction d’une ferme en élevage de volaille

INTRODUCTION

Samantha et Laura ont démarré leur ferme en 2016. Samantha est issu du monde agricole et Laura, avant de commencer ce nouveau projet, était menuisier charpentier. Ces atouts ont été très pratique pour monter une ferme avec peu de moyens. En effet elles se sont installées sur un terrain où il y avait ni eau ni électricité accessibles et aucun bâtiment exploitable. Avec beaucoup d’inventivité elles ont réussi, en une année, à construire une ferme en bio qui fonctionne.

Tous les matériaux sont d’occasion : récupérés ou échangés contre d’autres services. Elles militent également pour une agriculture biologique et pour la défense des paysan-nes.

Leur élevage compte aujourd’hui des poules pondeuse et fermières, des poules à chair, des pintades et des chapons.

intro.jpg

CONTEXTE

Historique : La ferme démarre en 2016 sur un terrain arborée de chênes verts, dans un environnement calme. Dans un premier temps, elles se sont servi d’un vieux wagon de train comme bâtiment d’élevage. Petit à petit, avec l’aide d’amis, Laura et Samantha ont construit les bâtiments nécessaires pour l’élevage de volaille : trois serres isolées, un bâtiment en ossature bois et un abris en bois.

Nature de l’exploitation et des surfaces :

2 fois 8000 m² pour la volaille de chair

1500 m² pour les poules pondeuse

Commercialisation : vente en AMAP, restaurant, marché et par le site internet locavour.fr.

CONSTRUCTIONS

Projet initial : Construction des bâtiments et aménagement des espaces pour l’élevage (abris clôtures électriques etc.).

Conception : Autoconception totale des espaces.

Poulailler pour chapons avec salles modulables

exterieur.jpg

Superficie : Environ 140 m² en tout. Bâtiment d’élevage 120 m² (20x6 m) avec possibilité de diviser en deux salles de 60 m² chacune et environ 18 m² pour le stockage.

Coût : 3000 € pour isolant, bardage, raccord eau et électricité. Le bois d’ossature, la tôle et la gouttière ont été récupères. Toute la quincaillerie est aussi de récupération. Ce prix ne prend pas en compte la main d’oeuvre.

Chantier : chantier participatif avec des amis, construit en 2/3 mois.

Choix de conception :

  • Un grand espace modulable pour l’élevage des chapons. Selon leurs âges et leur nombre avoir la possibilité de changer la surface disponible.
  • Stockage des œufs et un emplacement pour les frigos.
  • Aération des espaces.
  • Ouvertures pour les chapons.
  • Accessibilité des espaces : à pieds et avec un engin.

Ergonomie : Les deux grandes portes au buts du bâtiment permettent d’accéder directement à l’intérieur avec un "bobcat" pour nettoyer.

espaces.jpg

Choix constructifs :

  • Aucune fondation (un bâtiment mobile par définition, même si pour le moment il n’est pas voué à bouger).
  • Ossature bois verticale posé sur une semelle d’assise en planches bois.
  • La semelle est à son tour posée sur des cales d’environ 40 cm qui stabilisent le bâtiment.
  • Bardage extérieur en bois.
  • Bardage intérieur en tôle (facilement lavable)
  • Isolation en laine de bois
  • Toiture en panneaux sandwiches ( âme en mousse de polyuréthane et face en stratifié plastique).

structure.jpg

Aménagement d’une serre isolée en poulailler pour poules pondeuses

Poulailler.jpg

Superficie : environ 120 m² (2 poulaillers)

Coût global : tous les éléments sont de récupération

Chantier : Environ 2 mois pour le montage et l’aménagement (2/ 3 personnes)

Choix de conception :

  • Accès directe aux œufs sans rentrer dans les poulaillers.
  • Accessibilité des espaces : à pieds et avec un engin (pour nettoyer les espaces quand nécessaire).
  • Pas de dalle béton (pas de risques de stagnation d’eau).
  • Accès direct pour les poules à l’espace extérieur.
  • Refournir les mangeoires sans rentrer dans les poulaillers.

poulailler_espace.jpg

Choix constructifs :

  • Structure principale : serre avec arceaux en métal.
  • Isolation en laine de verre.
  • Etanchéité garantie avec des bâches fixées à l’extérieur.
  • Aménagement intérieur en bois.
  • Pondoir en bois et OSB de récupération.
  • Fermeture de la serre avec des panneaux OSB de récupération et du grillage à poules.

poulailler_structure.jpg

Mangeoires :

Mongeoires.jpg

Pondoirs :

Pondoirs.jpg

POUR ALLER PLUS LOIN

La page facebook de la ferme

Autres poulaillers :

Poulaillers en paille avec enduit à la chaux

Poulailler mobile

Poulailler mobile sur essieux

Les articles R&D poulailler mobile de l’Atelier Paysan

Le poulailler mobile de l’Atelier Paysan

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur “L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroÉcologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Selene AP — 15 Février 2018, 09:25 — Réponses 0 — Vus 4