Accueil > Les formations > Autour du cultibutte (compléments et modifications)

Autour du cultibutte (compléments et modifications)

Organisé par L'Atelier Paysan | Du 28 au 30 novembre 2016 | CFPPA de la Côte Saint André ( 38 )
Autour du cultibutte (compléments et modifications)
Au programme ?

Stage 3 jours en atelier + 1 jour au champ (soit 32h), ouvert à tous, débutants comme expérimentés. Plusieurs objectifs possibles sur cette formation :

  • repartir avec un croskicage et/ou une herse (es deux outils peuvent être attelés seuls sur le tracteur mais sont à l’origine conçus pour être attelés derrière le Cultibutte)
  • modifier son cultibutte (version précédente, avant la dissociation du socle et de la herse, l’attache rapide et le rouleau croskicage) pour profiter de l’interchangeabilité des modules existants et pouvoir faire d’autres combinaisons
  • évidemment, venir simplement pour l’acquisition des compétences ; les supports sont variés et ludiques

Sur le rouleau croskicage :
La conception de ce double rouleau est entre le rouleau cage d’un vibroculteur et les rouleaux croskillettes. Son poids est intermédiaire pour plus d’efficacité que le premier sans l’excès de poids du deuxième. Le montage en boggie maintient les rouleaux toujours en contact avec le sol. Avec ce genre de rouleau, les disques travaillent autant que le barreau pour une action intense mais sans l’agressivité d’un outil rotatif. Les mottes éventuellement extraites par des dents du Cultibutte sont aussitôt brisées par l’action des rouleaux. Elles n’ont pas l’occasion de sécher en surface (durcissement et difficulté à reprendre ces mottes). Celle qui ne se cassent pas sont enfoncées dans le profil où elles continueront à évoluer plus positivement.
Les doubles rouleaux et la herse sont facilement interchangeables sur le Cultibutte pour s’adapter aux conditions de sol et aux besoins des cultures à venir.
Ces rouleaux sont l’exemple même d’une contribution des anciens stagiaires à l’amélioration permanente des outils originels, et d’un cycle vertueux d’inventivité et de mise en commun

Quels sont les objectifs ?
  • Installer et ranger un atelier
  • Connaître et appliquer les règles de sécurité (équipements de protection individuels, installation, utilisation du matériel…)
  • Connaître les techniques en découpe (utilisation dry-cut, scie à rubans, meuleuse…)
  • Connaître les techniques en traçage et pointage (utilisation d’un trusquin…)
  • Connaître les techniques en perçage (utilisation des perceuses, perceuses à colonne, découverte des forets, fraises, tarauts, utilisation d’une abaque…)
  • Connaître les techniques de soudage (soudage à l’arc, réglage de l’intensité, choix des baguettes, pointage, soudage à plat, soudage en angle soudage en montant…)
  • Savoir lire des plans et une arborescence
  • Savoir organiser et suivre un chantier
  • Être capable d’analyser son travail et de faire un retour critique : réalisations réussies, points de difficultés…
  • Reconnaître et assembler les pièces d’un outil
  • Savoir intégrer son outil dans un itinéraire technique sur son exploitation
  • Comprendre la démarche de Recherche et Développement : savoir utiliser son outil et en analyser l’utilisation (réglages, fenêtres d’utilisation, améliorations…)
  • Intégrer un groupe de travail collectif autour de l’outil créé
Comment s’équiper ?

Formation dans un atelier de travail du métal, équipements de sécurité obligatoires : chaussures de sécurité, vêtements de travail adaptés et chauds. L’Atelier Paysan fournit des protections auditives, lunettes de travail, casques à souder, gants.

Quelles sont les compétences prérequises ?

Aucune ! Du bricoleur débutant à l’autoconstructeur chevronné, tout le monde peut venir apprendre et améliorer ses compétences en travail du métal.

Sur les planches permanentes

Le Cultibutte est un outil de travail du sol qui s’inscrit dans l’itinéraire technique des planches permanentes. Voici quelques liens pour mieux comprendre cette pratique agronomique.

Les coûts

Coût pédagogique

Le coût de la formation est pris en charge totalement ou partiellement par les organismes de formation (Vivéa, Fafsea, Pôle Emploi). Le stagiaire doit être en mesure de fournir les documents justificatifs de sa prise en charge.

Contributions à l’effort collectif

Tous les stagiaires devront régler la somme de 125€ HT (soit 150€ TTC). Cette somme correspond à la participation à la démarche et à la R&D de l’Atelier Paysan.

Les stagiaires souhaitant repartir avec un outil doivent consulter le bon de commande ci-dessous pour connaître le détail du prix de l’outil.

Inscriptions

Contact inscriptions
Laurence Garnier
04 76 65 85 98

Informations sur le contenu de la formation
Joseph Templier
06 45 68 34 14
Co-gérant, référent technique, autoconstructeur et ancien maraîcher

Les inscriptions pour cette formation et le retour des bons de commande doivent impérativement se faire avant le 28 octobre.