Accueil > Index de trouvailles paysannes > Traction Animale • Les porte-outils de Pierre Gallet

Traction Animale • Les porte-outils de Pierre Gallet

Développement d’un premier porte-outil destiné au binage

Pierre Gallet est prestataire de services en traction animale du côté de Chambéry. Outre des travaux de maraichage ou de viticulture, il fait travailler ses Comtois lors de Kermesses, transportant les touristes ou travaillant dans les jardins, là où les machines sont trop bruyantes ou n’ont simplement pas accès.

La diversité de son activité lui donne ainsi de bonnes excuses pour bricoler tout ce dont il a besoin. Chez lui on retrouve une collection de vielles machines en TA récupérées pour pas un sou(vielles-machines-bricollees-t3990.html ), des systèmes d’attelages franchement inventifs (post5765.html#p5765 ) ainsi que des porte-outils aux allures extraterrestres dont l’existence est due autant par un besoin en matériel que par la passion pour le bricolage de Pierre.

Lors du développement originel de la première version de son porte-outil, Pierre Gallet souhaitait créer une machine polyvalente, légère et pratique qu’il pouvait emmener partout lors de ses prestations. Grâce à son système d’attelage (reflexions-autour-systeme-attelage-chevilatte-t4000.html ), il lui était aisé d’y atteler et dételer ses différents outils et notamment sa bineuse et sa herse autoconstruite.

Le châssis de départ ne comportait qu’une seule roue mais manquait de stabilité. Il y a alors ajouté un essieu ainsi qu’un système de relevage lui permettant d’abaisser ou relever le châssis pour sortir son outil hors du sol en fin de rang.

Ce système se compose en réalité de deux cadres reliés entre eux via quatre bielles. Le relevage s’effectue via un mancheron s’emboitant dans un tube dédié. Il faut appuyer dessus pour abaisser le cadre et le soulever pour le relever. Grâce au poids du cadre, il n’y a pas d’effort particulier à fournir puisque le système vient de lui-même en buttée.

DSC04267.JPG

DSC04268.JPG

PG_porteoutil1_relevage.JPG

porteoutil1buttée.JPG

Il a également réalisé un système lui permettant de guider son porte-outil. Cela se fait grâce à un second mancheron (le jaune) qui est pris dans un système de découplage. Ce système lui permet premièrement d’avoir une direction plus intuitive mais également plus ferme en position de travail (le cadre en position basse vient appuyer sur le tube du mancheron).

porteoutil1mancherons.JPG

DSC04291.JPG

Finalement, recherchant la polyvalence, Pierre s’est rendu compte que son outil n’était pas particulièrement bien adapté dans les situations qu’il avait envisagées. Apprenant de ses erreurs et plus motivé que jamais, cela ne l’empêcha pas de se lancer dans la construction d’un second porte-outil, encore plus impressionnant…

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par QuentinAP — 18 Mars 2019, 15:47 — Réponses 0 — Vus 3