Accueil > Index de trouvailles paysannes > Stockage / Manutention • Séchoir à fruits

Stockage / Manutention • Séchoir à fruits

INTRODUCTION

Sébastien Benoit est installé depuis 6 ans à La Brillaine (04) comme maraîcher-paysan-boulanger. Parti de 4 ha de champs en location il s’est peu à peu agrandi, diversifié et équipé, construisant et modifiant lui-même au maximum ses outils de travail. Pour lui l’autoconstruction est un moyen de faire au moins chers et au plus proche de ses envies et besoins. Il expérimente également différentes techniques dans ses champs, testant le semi-direct sous couvert, même si sa production en pâti, l’importance pour lui étant de réussir à atteindre la richesse d’un champ en friche avec un minimum de production. Il travaille aujourd’hui sur 11 ha dont 1 ha de petits fruits et figuiers, 1/2 ha de prairies, 2500 m² en maraîchage et le reste en céréales.

Chez Sébastien tout ou presque est autoconstruit : hangars, poulailler, fournil, four à pain, et il bricole et améliore sans cesse ses outils : brosse à blé, trieuse à grain, motofaucheuse.

Ferme.jpg

CONTEXTE

Parcours : Après des études de physique fondamentale, Sébastien reprend la ferme de son oncle en conventionnel pour la convertir en bio puis en biodynamie mais la transmission ne fonctionne qu’un temps et il part finalement en Ardèche où il passe 3 ans en collectif, dans une coopérative Longo Maï. C’est la proposition d’une amie de s’installer sur ses terres qui le fait finalement revenir en PACA et s’établir à la Brillaine.

Nature de l’exploitation et des surfaces :

  • 11 ha dont 1 ha de petits fruits et figuiers, 1/2 ha de prairies, 2500 m² en maraîchage, le reste en céréales : petit épeautre, engrain, maïs, sorgho, blé, millet + plantation arbres fruitiers (pistachiers, noix de pécan, oliviers...)
  • semi-direct sous couvert en bio à l’essai depuis 3 ans mais pas très concluant : à la volée pas idéal car ne fonctionne pas sans la pluie et à la machine enfonce trop les graines
  • bio et biodynamie sur certains aspects dans le but de concilier richesse des champs en friche avec un minimum de production
  • achat de grain pour la farine : Sur sa surface il devrait pouvoir être autonome mais l’an dernier il n’a produit que 100 kg sur 8 ha car essais en semi-direct sur toutes les parcelles mais résultats peu concluants

Commercialisation : vente directe sur les marchés.

Séchoir à fruits :

idéal pour les figues, pas pour les prunes, ne sèche pas assez, bâche noire en dessous pour éviter la remontée d’humidité et les bêtes.

Séchoir_fermé.jpg

Séchoir_ouvert.jpg

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur “L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroÉcologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Selene AP — 19 Septembre 2017, 08:37 — Réponses 0 — Vus 1