Accueil > Index de trouvailles paysannes > Récolte • Décortiqueuses pour petit épeautre autoconstruites

Récolte • Décortiqueuses pour petit épeautre autoconstruites

Le petit épeautre est une céréale dont le grain est lié à la balle (céréale vêtue), elle nécessite donc d’être décortiquée avant d’être utilisée. Nous vous présentons ici deux décortiqueuses à petit épeautre autoconstruites. La première réalisée par Rémi Boude du GAEC des petits grains pour permettre de décortiquer le petit épeautre alimentant leur atelier pain et occasionnellement leur atelier bière. La deuxième, encore en cours de fabrication, est réalisée par Raphaël Patois, paysan boulanger dans le Diois, sur le modèle de celle de Rémi.

Décortiqueuse de Rémi Boude

Caractéristiques :

Débit : 200 - 300 kg/h

Coût (environ 1000 €) :

Moteur : 200 €Bride discoïdale : 400 €Variateur triphasé : 400 €tôle et tuyaux inox : non renseigné

Cette décortiqueuse a été intégralement réalisée par Rémi Boude avec des tôles et des tubes inox assemblés au TIG. Le grain est introduit au niveau de la trémie et pénètre dans le corps de la machine par le tuyau d’admission. A l’intérieur du corps, des batteurs rotatifs entrainés par un moteur force les grains à passer au travers d’une grille cylindrique. C’est au passage de cette grille que le grain est décortiqué. L’ensemble balle/grains tombe dans le tuyau d’extraction où une ventilation aspire la balle et laisse passer les grains décortiqués.

Décortiqueuse (vue d’ensemble).jpg

Le corps de la machine : est réalisé en tôles inox de 10 mm d’épaisseur soudées au TIG. Dimensions = 475 X 350 X 105 mm. Il supporte le tuyau d’admission, d’extraction et contient la grille cylindrique et les batteurs. Le corps est fixé au moteur grâce à 8 boulons M24.

La grille : il s’agit d’une grille tressée en inox enroulée pour en faire un cylindre. Elle convient parfaitement mais présente l’inconvénient de n’être vendue qu’en gros dimensionnement. Or, il en faut peu pour réaliser cette machine. Dimensions : Maille = 0,6 X 0,6 mm, diamètre du cylindre = 200 mm, profondeur du cylindre = 90 mm.

décortiqueuse (intérieur).jpg

Les batteurs : Ils sont constitués de deux fers plats de 10 mm (le premier de 50 X 75 mm et le deuxième de 40 X70 mm) soudés entre eux en « T ». Il est important que ces deux pièces soient rigoureusement identiques pour éviter de créer des vibrations. La bride discoïdale permettant d’enserrer les batteurs et de les relier à l’axe du moteur a été faite en usinage (diamètre = 100 mm).

batteurs.jpg

[b]Le moteur : de récupération, Puissance : 5,5 kW, vitesse de rotation : 2880 t/min, triphasé. Un variateur de fréquences (Inoréa) a été ajouté pour permettre de moduler la vitesse de rotation des batteurs.

variateur.jpg

Ventilation : Un manchon perpendiculaire au tuyau d’extraction permet de brancher un aspirateur de chantier afin de trier la balle du grain. Cette opération ne fonctionne pas très bien. Pour l’améliorer, il faudrait allonger le tuyau d’extraction pour éloigner l’aspiration de la sortie du corps de la machine.

Variante de Raphaël Patois

Le corps de la machine est en bois :

variante.jpg

A l’origine, Raphaëlle voulait utiliser le fond métallique d’une armoire électrique pour faire la grille cylindrique (illustration de droite) mais finalement, il a utilisé la même grille que Rémi (plus costaude) ayant la possibilité d’en récupérer un bout chez lui (illustration de gauche).

variante_grilles.jpg

Les batteurs ont été autoconstruits à l’occasion de la formation soudure inox organisée par l’Atelier Paysan au GAEC des petits grains à Sainte-Jalle en octobre 2018 pour les paysans brasseurs.

variante batteurs.jpg

Statistiques : Posté par Charles AP — 23 Novembre 2018, 11:10 — Réponses 0 — Vus 14