Accueil > Index de trouvailles paysannes > PPAM • PPAM : distillerie autoconstruite

PPAM • PPAM : distillerie autoconstruite

INTRODUCTION

Installés sur la ferme de Vauvenières, à Saint-Jurs (04), Yann et son frère Gaëtan se sont partagés l’exploitation familiale de 50 ha pour y développer chacun leur propre activité, gardant en commun le matériel agricole. Ils ont aujourd’hui une trentaine d’hectares chacun, valorisés par une activité diversifiée sur des sols arides et peu profonds : Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales, céréales, fruits et légumes. La majorité de la production est transformée sur place et écoulée en vente direct à la ferme, via le magasin ou l’accueil touristique.

En parallèle à son activité agricole Yann est également conseiller en PPAM bio et, à ses heures perdues, il bricole, invente et adapte de nombreux outils de binage PPAM : bineuse, modules de tonte, bineuse de précision . Ces innovations lui ont permis, entre autre, de s’adapter à la mise en place d’un couvert végétal en inter-culture.

La diversification nécessite aussi du matériel de transformation, et quoi de mieux qu’une distillerie autoconstruite pour transformer les PPAM !

Distillerie

Besoin initial :

Le lavandin est distillé chez le voisin dans une remorque qui sert de cuve. Ce type d’installation est utilisable uniquement pour le lavandin, les autres plantes nécessitant des cuves en inox pour préserver la qualité des huiles.

remorque_alambic.jpg

Pour transformer de petites quantités Yann et d’autres paysans utilisent un alambic mobile collectif : la PaPAMobile (très adaptée aux cueilleurs).

Avec la diversification de la production sur la ferme est née la nécessité d’avoir un équipement sur place pour la transformation. Pour cette raison une distillerie est en cours de fabrication.

Choix de conception :

  • Bâtiment 10x20 m avec un dénivelé de 3,8 m pour la réception des pailles à brûler.
  • Achat d’un ancien alambic chauffé à la paille de lavande (Eysseric).
  • 2 cuves avec serpentins 4000l en inox.
  • Foyer en briques réfractaires dans lequel brûler la paille de lavande.
  • Bassins de récupération des eaux de refroidissement des cuves afin d’éviter les gaspillages d’eau.
  • Pour les jours de pluie, où la paille est mouillée, une chaudière sera mise en place pour dépanner.

Alambic.jpg

Choix constructifs :

  • Terrassement du terrain et pose d’une dalle en béton.
  • Construction des bassins pour la récupération et le stockage de l’eau en béton.
  • Charpente métallique pour soutenir l’équipement (8m de haut) – faite par des professionnels
  • Bardage non autorisé (demande d’avenant au permis)

Et encore plein de projets à venir, à commencer par la modification d’une vieille récolteuse à foin pour récolter le thym !

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Sur la ferme de Vauvenière :

Le site de conseil et formation en PPAM de Yann : http://ppambio-conseil.org/

Accueil et hébergement à la ferme de Vauvenières : http://www.ferme-de-vauvenieres.fr/

Le site de la ferme : http://la-ferme-bio.fr/

La PaPAMobile, distillerie ambulante http://agriculture.gouv.fr/sites/minagr ... pam_v2.pdf

  • Sur la lutte raisonnée contre le dépérissement du lavandin, testé aussi sur la vigne

http://rhone-alpes.synagri.com/synagri/ ... penElement

http://rhone-alpes.synagri.com/synagri/ ... penElement

http://rhone-alpes.synagri.com/synagri/ ... penElement

http://forum.latelierpaysan.org/enherbe ... t2973.html

Statistiques : Posté par Selene AP — 14 Septembre 2017, 13:00 — Réponses 0 — Vus 1