Accueil > Index de trouvailles paysannes > Brasserie • Un système de carbonatation original

Brasserie • Un système de carbonatation original

La ferme-brasserie Deluge, située en Drôme à Chateaudouble (26), lancée et conduite par Christophe depuis 2012, produit une bière paysanne particulièrement libre, savoureuse et accessible à tous. Une production se voulant toute petite et pour laquelle toutes les matières premières sont produites sur place. Christophe a réalisé son projet sans contracter le moindre emprunt, une prouesse rendue possible notamment par l’autoconstruction et la récup. De nombreux éléments de sa brasserie/malterie ont été réalisés par ses soins, découvrez ici un système de remplissage de fût pour le moins original.

Pour plus d’information sur la ferme-brasserie Deluge : Cliquez ici !

La carbonatation

La carbonatation consiste à mettre la bière sous pression pour la rendre pétillante.

  • soit par refermentation : la bière est sucrée puis introduite dans un contenant (fût ou bouteille) qui, une fois scellé, sera placé en chambre chaude. La refermentation engendrée par l’ajout de sucre et la chaleur produira du CO2 qui sera dissout dans la bière. Ce mode de carbonatation est le plus simple mais peut légèrement modifier le goût final de la bière et présente les inconvénients d’être chronophage (2 semaines en chambre chaude) et aléatoire (donc imprécis) car tributaire de la dynamique de fermentation. La refermentation est très souvent utilisée pour carbonater les bouteilles en brasserie artisanale mais pose problème pour les fûts qui nécessitent une carbonatation précise. En effet, une carbonatation légèrement trop élevée ne permettra pas l’utilisation de la tireuse (Il n’en sortira que de la mousse).
  • soit par carbonatation forcée : la bière est rendue pétillante par ajout de CO2. Ce mode de carbonatation est rapide, précis et ne modifie en rien le goût de la bière. Par contre, il nécessite plus de matériel. L’ajout de CO2 peut être réalisé directement dans la cuve de fermentation (ce qui nécessite des fermenteurs préssurisables) et est introduite dans les contenants lorsqu’elle est déjà chargée en CO2. Autrement, la bière est introduite plate dans les contenants dans lesquels du CO2 sera ajouté par la suite.

A la ferme-brasserie Deluge 75 % de la production est conditionnée en fûts qui sont rendus pétillants par carbonatation forcée en introduisant le CO2 dans les fûts. Pour ce faire, Christophe a mis au point un système particulièrement simple et ingénieux.

Construction

système de carbonatation.jpg

Les fûts sont de récup., nettoyés à la main et remplis de bière plate à partir du fermenteur avant d’être scellés. Ils sont ensuite mis sous pression grâce à une bonbonne de CO2 et d’un détendeur (branchement avec une tête de fût plate ou creuse). La quantité exacte de CO2 est évaluée en plaçant la bonbonne de CO2 sur une balance. La variation du poids de la bonbonne permet de connaître la quantité de CO2 envoyée dans le fût. La balance utilisée pour cette opération n’est pas facile à trouver d’occasion et revient chère car elle doit à la fois être précise (au gramme près) et permettre de soutenir le poids de la bonbonne (environ 30 kg lorsqu’elle est pleine). Cela dit, ce n’est pas un investissement perdu car une bonne balance est essentielle dans une brasserie.

Pour permettre la diffusion du CO2 dans la bière, le fût doit être agité continuellement. Une tâche très pénible (si l’on considère le poids d’un fut plein, la durée du transfert de gaz et le nombre de fût à carbonater) que Christophe réalisait avant à la main. Ce problème a été résolu en utilisant le cadre d’une vieille machine à coudre « Singer », un petit moteur (moins de 1 kW) et une courroie. Le fût branché à la bonbonne est déposé sur le plateau oscillant du cadre de la machine à coudre, lequel est entrainé par le moteur et la courroie.

La mise en fût peut donc se réaliser tranquillement dans un coin de la brasserie, vigoureusement rythmée au son du BANG BANG BANG ! Voyez vous même en consultant cette petite vidéo :

iframe

Coût :

  • balance : 400 €
  • tout le reste est récupéré donc gratuit !

D’autres réalisation de la ferme-brasserie Deluge :

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Charles AP — 10 Avril 2018, 15:10 — Réponses 1 — Vus 7