Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Laboratoire de transformation viande

Bâtis autoconstruits • Laboratoire de transformation viande

INTRODUCTION

Gwladys et Pierre-Manuel ont repris la ferme de bauds en 2008, mais ils se sont installé officiellement seulement en mars 2012. Ils ont commencé en élevage de chèvres et cochons, mais depuis quelques années ils se sont dédiées seulement à l’élevage des porcs en bio. Ils sont naisseurs (3 truies et 1 verrat), engraisseurs, environ 35 porcs à l’année, et aussi transformateurs. La ferme se trouve en moyenne montagne, à 890 m d’altitude, ce qui donne à leur production l’appellation de charcuterie de montagne. La parcelle, la maison et le laboratoire se trouvent à quelques km l’un de l’autre. Le laboratoire offre une magnifique vue sur la vallée partagé avec les autres artisans de la zone d’activité. Un lieu d’échange des compétences et de partage.

Laboratoire.jpg

CONTEXTE

Nature de l’exploitation : environ 35 porcs à l’année.

Commercialisation : sur les marchés, dans des magasin, en vente directe et en vente directe aux restaurants.

LABORATOIRE DE TRANSFORMATION

Projet initial : Construire un bâtiment en bois (charpentes douglas) avec l’aide de la scierie et des charpentiers qui sont déjà installés sur le site. Construire le laboratoire à l’intérieur du hangar.

Conception : Autoconception totale des espaces (Pierre-Manuel, collaborateur et mari de l’exploitante, est architecte de formation).

Superficie : 240 m² (12m x 20m)

Coût global : 150.000 € HT (en comptant tout l’équipement du laboratoire)

Subventionnement : 24 % (30.000 € environ)

Choix de conception :

  • Insertions dans le paysage et correspondances constructives avec les hangars déjà existants (charpente bois).
  • Principe de la boite dans la boite : le laboratoire de transformation est construit à l’intérieur du hangar en bois.
  • Possibilités de modifier les espaces pour s’adapter aux nouvelles normes, avec une attention particulière aux normes européennes.
  • Possibilités d’agrandissement pour d’autres fonctions.
  • Les espaces sont organisée pour suivre la marche en avant.
  • Trois fenêtres assurent l’aération et la lumière naturelle du laboratoire.
  • Couloirs de 1,2 m pour faire passer les palettes.

Conception.jpg

Choix constructifs :

  • Charpente en bois douglas (portée de 12 m).
  • Dalle en béton, quartzée et lissée, le plus possible plate (les dalles avec pente sont très utiles pour acheminer l’eau vers les grilles d’écoulement, mais la personne ne travail pas dans une position ergonomique. En effet, travailler toute la journée dans une position inappropriée peut déterminer des problèmes de dos.).
  • Cloisons du laboratoire en panneaux sandwich jointées (très facilement lavables). L’entretien de ces matériaux est plus facile que avec un carrelage, où les joints ont tendance a partir très vite avec l’usage des produits de nettoyage.
  • Le plafond du laboratoire est réalisé également en panneaux sandwich.
  • Structure de support pour le panneaux : rails en métal.
  • La couverture du hangar est faite avec de la tôle (pour éviter les surchauffes, le ou la paysan•ne ouvrent la grand porte pour aérer).

Construction.jpg

Chantier : Pour la partie laboratoire, 3 semaines environ pour le montage.

Si c’était à refaire : Le joints des panneaux avec la dalle ne sont pas étanches à l’eau. La dalle est si lisse que l’eau passe à travers. Une solution est de passer du vinaigre (qui ronge la surface) sur les points d’encrage des murs pour permettre aux joints de s’accrocher plus efficacement.

POUR ALLER PLUS LOIN

Lien FB de la ferme

Fiche GAB/FRAB sur la transformation et commercialisation de la viande

FORUM

élevage et transformation de volaille

Bâtiment d’élevage pour bovin

Cabane à cochons mobile

La R&D sur la cabane à cochons mobile de l’Atelier Paysan

Statistiques : Posté par Selene AP — 04 Mai 2018, 13:34 — Réponses 0 — Vus 2