Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Bâti en grume : écurie, séchage en grange et stockage

Bâtis autoconstruits • Bâti en grume : écurie, séchage en grange et stockage

Les attelages du Monthioux

Jean-Claude s’est installé en 2012 avec Éric sur la ferme dont la principale activité est la prestation en traction animal. Après s’être formé dans ce corps de métier agricole au travers d’une formation cochet chez Jean-Louis Cannelle, Jean-Claude et Éric ont dû créer le bâtiment qui abrite aujourd’hui la douzaine de chevaux comtois, l’atelier de bricolage et de maréchal Ferrand, le stockage du matériel et le séchage en vrac du foin pour l’hiver. Le bâtiment, autoconstruction entièrement par le binôme et leurs amis, a été fait à partir de grumes de bois débardés par leurs chevaux, taillées à la tronçonneuse et levées à l’aide d’une grue louée pour l’occasion.

Tous deux sont bien bricoleurs (Éric était électricien de métier) et leur réalisation commune fait maintenant ses preuves dans l’intelligence de l’agencement des espaces, le bien-être animal et l’ergonomie de l’usage de ce bâtiment. Voici une petite description des lieux.

Vue principale-01 - Copie.jpg

•Historique :

oContexte : Jean-Claude et Éric créent une EARL « les attelages de Monthioux » en 2012, Éric ayant la qualité de gérant, Jean-Claude étant employé de la ferme.

oNature de la production et surfaces : La ferme fait essentiellement de la prestation de service. En effet, la ferme propose des prestations en traction animal, à l’aide des 12 chevaux comtois et des outils de travail du sol et de débardage. Pour faire vivre les animaux, la ferme a environ 19ha de pâture, fait son foin tout en traction animal, et le fait sécher en grange dans le bâtiment autoconstruit présenté ci-dessous. De manière ponctuelle, le binôme sort des bois des forêts alentour pour le bois de chauffage ou le bois d’œuvre (construction notamment).

oActivités de la ferme : Leur activité principale réside dans les vignes bio du Mâconnais et de Bourgogne, essentiellement pour le buttage et le surbuttage des cèpes. Leur prestation de service est très appréciée dans les vignobles en pente, dans les vignes dont l’inter-rang ne permet pas de passer au tracteur, ou tout simplement pour chez les vignerons qui accordent beaucoup de soin à leur vigne.

Par ailleurs, Jean-Claude et Éric proposent aussi leur service pour du débardage.

oBesoin initial : L’installation de la ferme a immédiatement induit le besoin de l’autoconstruction du bâtiment.

oClef de détermination : Le plus d’autoconstruction possible, le plus de matériaux locaux (si possible auto-produit), le séchage en grange pour le foin afin d’offrir une qualité alimentaire aux chevaux, et l’agencement intelligent des espaces.

oBâtiment existant : il y avait sur place un bâtiment qui n’avait pas fière allure. Il a été rasé avant la construction du nouveau.

oConception : La conception globale du bâtiment a été faite par les deux collaborateurs. En revanche, la charpente en grume de bois a été dessinée par un ami charpentier. Le permis de construire a été déposé et dessiné par Éric : donc pas de passage auprès d’un architecte.

oInauguration : lors de mon passage sur la ferme, le bâtiment venait tout juste d’être fini, en 2017

ILLUSTRATION TECHNIQUE-01 - Copie.jpg

•Construction : neuve

oSuperficie totale : la structure est constituée de 5 fermes espacées de 5m (soit 20m de logeur), sur 8m de largeur. La dépassée de toiture recouvre 3m de plus dans la longueur. Le bâtiment couvre donc environ 220m² au RDC (en comptant la dépassée de toiture), et 160m² au R+1.

oChoix constructifs :

−Structure : la charpente est faite en bois rond, assemblée de divers façons

•Tenon mortaise chevillé pour les assemblages principaux

•Embrèvement pour les jambes de forces

•Moise boulonnée pour les poutres qui supportent le solivage

•Solives en bois rond, délignée sur une face (pour le plancher) sont clouées

•Litelage vissé, bardage bois cloué

−Couverture : bac acier

−Soubassements : béton banché

−Sol : partie écurie en terre battue et partie stockage et ateliers en dalle

− Isolation : un box de stockage est fait dans une travée au RDC. Cette partie est entièrement fermée et isolée en laine de bois.

oParticularités :

−Réemploi & récupération : Toutes les menuiseries ont été récupérées, et beaucoup de matériaux ont été glanés à droite à gauche.

AXO - Copie.jpg

•Autoconstruction : totale

oAccompagnement d’un professionnel : seulement un coup de main de l’ami charpentier

oEquipement : pour le levage et la manutention des bois, la ferme s’est équipée d’une grue en location.

oBéton : Toutes les parties béton ont été faites à la bétonnière (fondations, dalle et soubassement)

•Usage :

oOrganes internes :

−Box / écurie RDC : 40m² donnant d’un coté sur la mangeoire, de l’autre sur l’aire extérieure

−Sellerie / bourrellerie RDC : espace fermé dédié au stockage des selles et du matériel en cuir : 20m²

−Atelier RDC : 40m² surplombé d’une petite mezzanine de stockage (15m²)

−Stockage RDC : 40m² d’espace cloisonné et isolé

−Rangement de matériel R+1 : 80m²

−Séchage en vrac R+1 : 80m²

écurie-01 - Copie.jpg

oErgonomie :

−Séchage en grange et mangeoires directes sur l’écurie. Le séchage / stockage du foin se fait à l’étage. Le foin sorti du champ est alors monté par un élévateur extérieur puis séché au R+1. La capacité de stockage du foin est relativement grande étant donné la hauteur sous toiture. Une trappe est réservée au milieu du séchage permettant d’alimenter les chevaux au RDC directement dans la mangeoire.

Stockage du foin - Copie.jpg

ALLER PLUS LOIN...

  • Article parlant des activités de la ferme dans les vignes
  • Les autres autoconstructions en grume de bois, taillée à la tronçonneuse : ici, ici et ici

Statistiques : Posté par jonas — 11 Avril 2018, 15:35 — Réponses 0 — Vus 1