Home> Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Auto-rénovation pour exploitation maraîchère

Bâtis autoconstruits • Auto-rénovation pour exploitation maraîchère

auto-rénovation aux JARDINS DE MALISSOLE

Les Jardins de Malissole est une exploitation maraîchère et horticole biologique depuis une dizaine d’années. Ces terres agricoles étaient déjà exploitées en monoculture : un bâtiment agricole était déjà présent. Depuis dix ans les exploitants améliorent le bâtiment, aménagent l’exploitation, plantent des arbres...etc. Au totale, 9 hectares sont attenants au cœur de ferme : 3 ha sont utilisés en maraîchage, deux grandes serres en verres sont utilisées pour l’horticulture, des serres tunnel pour le maraichage, et le reste de la superficie en engrais vert et en prairie. Au printemps, l’activité horticole de vente de plant (légumes et fleur) est très intense et la ferme devient visitée tous les jours par les clients...

•Historique :

oContexte : Dans le bâtiment agricole existant se trouvaient une ch. froide et une zone de lavage. A l’époque ce n’était qu’un entrepôt. Il a fallu l’aménager pour les besoins de l’exploitation.

oNature de l’exploitation et surfaces : Maraîchage sur environ 3hec & horticulture.

oBesoin initiale : Amélioration et adaptation du bâtiment.

oClef de détermination : Optimisation fonctionnelle.

plan général.jpg

•Construction : rénovation

oSuperficie totale : 200 m²

oChoix constructifs de la rénovation du bâti existant (pièces intérieures)

−Structure : ossature bois

−Sol : planché bois

−Isolation : paille

oDéfauts constructifs :

−Par manque de temps et impatience, l’enduit terre a été remplacé par de l’OSB sur la paille.

plan copie.jpg

•Autoconstruction : partielle (une chambre froide en plus et deux pièces intérieures)

oChambre froide additionnelle : récupération de panneaux préfabriqués isolés en polystyrène expansé.

oPièces ajoutée : ossature bois et isolation paille.

oChantier participatif : pas ou peu ; famille et proches ont aidé.

oInconvénients générés par la rénovation :

−L’isolation du sol dans la chambre froide fait donc une marche par rapport à la dalle ce qui empêche l’accès transpalette et diable.

perspective assemblage copie.jpg

•Usage :

oOrganes internes :

−Chambre froide 1 : 50 m² > légumes de garde

−Chambre froide 2 : 30 m² > ch chaude pour les courges en hivers / ch froide de stockage éphémère.

−Stockage : couloir

−Bureau : au 2ème étage 30 m²

−Atelier : 30 m² + 30 m² d’espace bricolage

oFonctions supplémentaires :

−zone de lavage et de trie

oErgonomie :

−Zone de transpalette : présent sauf en ch froides

−Quai de déchargement à l’arrivé des champs : présent

−Quai de chargement du camion : présent

oDéfauts majeurs :

−Pour le moment, il n’y a pas de séparation entre la zone de bricolage et l’accès aux chambres froides.

−Le circuit de lavage / stockage / chargement n’est pas optimisé (croisement du circuit).

−La zone de lavage est à l’extérieur, simplement sous une dépassée de toiture (soumis au vent et au froid).

−Peu de lumière naturelle dans le bureau à l’étage (une seule fenêtre).

•Si c’était à refaire !

oChoix constructif : finition plus travaillées (enduit terre au lieu de l’OSB...)

oChoix fonctionnel et ergonomique : la disposition intérieure serait différente : séparation entre zone de bricolage et légume / plus de rangement / plus d’ouverture dans la pièce du bureau.

A lire sur la ferme :

viewtopic.php?f=148&t=2861&hilit=hilaire

Association des exploitants et festival : Graine de culture

Statistiques: Posté par jonas — 16 Avril 2015, 13:34 — Réponses 1 — Vus 346