Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Arbo : stockage, calibrage et frigo en ouate de cellulose

Bâtis autoconstruits • Arbo : stockage, calibrage et frigo en ouate de cellulose

Après avoir travaillé comme conseiller agricole, Philippe Bilocq s’installe à la Saulce (05) en 1992. Parti de rien, il commence avec 5,5 ha de terres nues sur lesquelles il va planter pommiers et poiriers. Il s’agrandit petit à petit et se diversifie en plantant des vignes. Il travaille aujourd’hui sur 7,2 ha de fruitiers et 3,2 ha de vignes, et produit pommes, poires et vin bio.

Philippe a longtemps loué un bâtiment pour le calibrage et le stockage de ses fruits mais il y a quelques années il se décide à agrandir et aménager son hangar pour en faire un lieu de stockage et de tri. Son projet est guidé par une recherche d’autonomie énergétique et une fois l’agrandissement terminé, il réfléchit à la meilleure option pour réaliser un frigo. Parti sur un frigo en paille, comme son collègue Grégoire Delabre, il changera finalement d’avis et optera pour un frigo en ouate de cellulose. Il en profite également pour aménager différents espaces dans son hangar (bureau, salle de vente, espaces pour les saisonniers).

CONTEXTE

Historique :

Conseiller en gestion agricole pendant 10 ans, Philippe s’installe le 1er janvier 1992 sur 5,5 ha en location. Il démarre de rien, sur des terres nues, sur lesquelles il plante pommiers et poiriers. En 1995 il construit son hangar et acquiert 1 ha qu’il plante en vignes, puis petit à petit il achète des parcelles sur lesquelles il plante arbres fruitiers et vignes, jusqu’à atteindre la production diversifiée actuelle. Il est rejoint par sa femme il y a 6 ans et ils ont aujourd’hui un salarié.

Nature de l’exploitation et des surfaces :

7,2 ha de pommiers, poiriers, cognassiers avec 17 variétés de pommes et 6 de poires

3,2 ha de vignes avec 9 cépages blancs et rouges.

Vinification à la ferme, fruits transformés à façon.

Commercialisation : vente directe sur place, en AMAP, en magasin bio, dans un magasin de producteur, restauration collective sur Gap et deux marchés par semaine en saison.

CONSTRUCTION

Avant-après.jpg

Coût global : 300.000 € (avec main d’oeuvre pour la dalle béton et installation des portes)

Tout acheté neuf sauf les portes de la chambre froide qui sont d’occasion : 1800 €

Hangar en métal construit en 1995 avait couté 50.000 € (pas compté dans le coût global)

Une partie de la dépense pour la construction à été couverte par une subvention de la région PACA pour l’autoconstruction.

De la même façon, une partie des dépenses pour l’installation de panneaux solaire à été couverte par une subvention.

Projet initial : Agrandir l’hangar existant et concevoir un espace intérieur pour le calibrage et le stockage des fruits. Un bâtiment à autonomie énergétique où l’énergie nécessaire au fonctionnement est moindre et produite sur place.

Conception : Autoconception totale des espaces.

Superficie :

Bâtiment du départ construit en 1995 : 780 m² de surface de toit

Agrandissement entre 2012 et 2015 : 285 m² de surface de toit de plus

Aujourd’hui : 1.065 m² de surface de toit (avec 5 m de dépasse de toiture sur une part), dont 820 m² d’emprise au sol.

phases.jpg

Choix de conception :

  • Adaptation de l’hangar déjà existant.
  • Volonté d’autonomie énergétique : Des panneaux photovoltaïques couvrent une partie de la toiture, une -
  • système de récupération d’eau est installé sur les gouttières.
  • Deux chambres froides pour le stockage des fruits.
  • Grand espace pour le calibrage des fruits à côté des chambres froides.
  • Magasin de vente directe
  • Lieu de vie pour les saisonniers.

Espaces.jpg

Choix constructifs :

  • Ancien toit en tôle à été substitué par un nouveau toit isolé.
  • Matériaux adaptés à l’usage du bâtiment : du bois pour l’ossature intérieure avec un coffrage OSB.
  • Dalle en béton poli au diamant.
  • La structure : portiques en acier d’origine où viens s’appuyer la structure bois qui soutien les panneaux OSB.
  • Isolation des murs : ouate de cellulose sur 30 cm (pour aller autour des poteaux).
  • Pour éviter des problèmes d’humidité les murs extérieurs sont protégés, pour le premier mètre depuis les fondations, par du goudron.
  • Chauffage au sol pour les parties de Calibrage.

Façade.jpg

Choix de conception/constructifs des chambres froides :

  • deux chambres froides de taille different (environ 37 et 74 m²)
  • Isolation : initialement choix orienté vers la paille, mais finalement ouate de cellulose sur 30 cm pour les murs, 40 cm au plafond et 15 cm entre les deux chambres.
  • Hauteur sous plafond 5,40 m

Chambres_froides.jpg

Chantier et autoconstruction :

La construction de la charpente métallique et de la toiture du premier bâtiment avait été livré à une entreprise. Pour l’aménagement intérieur Philippe a décidé d’autoconstruire avec l’aide de son salariée et de plusieurs saisonniers/ères. qui se sont relayés sur la ferme.

Les atouts particuliers de chaque personne ont été très utiles en phase de chantier, comme par exemple un saisonnier qui avait des connaissances en électricité et plomberie.

Des professionnels sont intervenus pour l’installation des fenêtres, des portes, des groupes froid et pour la dalle en béton.

Ergonomie :

Le béton poli permet un déplacement facile des outils et un nettoyage efficace des surfaces.

Le chauffage au sol permet de travailler avec des températures de confort pendant l’hiver.

Défauts constructifs :

  • Philippe, lors du premier chantier, avait décidé de faire couler juste une partie de la dalle et finir le reste plus tard. Aujourd’hui l’intégralité de la dalle est en place, mais malheureusement la jonction entre les deux coulages présente des points faibles dues à la non homogénéité de la pose.

Détail_dalle.jpg

  • Le mur qui sépare les deux chambres froides est de seulement 15 cm. Quand le groupe froid de un des deux chambres froides est éteint, l’épaisseur n’est pas suffisant pour une bonne isolation de la chambre qui reste en marche.

Si c’était à refaire :

Il ajouterais des fenêtres sur les deux grandes portes d’entrée pour faire entrer le maximum de lumière.

POUR ALLER PLUS LOIN

Le site internet de la ferme : http://www.domaine-saint-andre.fr/

Un autre type de frigo autoconstruit en paille

Statistiques : Posté par Selene AP — 14 Septembre 2017, 12:09 — Réponses 0 — Vus 3