Accueil > Index de trouvailles paysannes > Autres • Support de trémie en goals de foot

Autres • Support de trémie en goals de foot

Lionel riche est agriculteur au GAEC du Murier, ferme convertie en bio il y a dix ans par ses cinq associés et située aux portes de la Loire, à quelques encablures du Parc Naturel du Pilat. La ferme produit de la viande, et notamment des steaks vendus sur place, du Lait et des œufs grâce à ses 100 vaches laitières et 3000 poules pondeuses. Grâce à sa production en matières végétales protéiques (10ha de maïs, et 5h de soja), mais également ses céréales, ainsi que ses prairies temporaires et permanentes, la ferme est capable de produire toute l’alimentation nécessaire à ses vaches Salers, race choisie pour sa rusticité, et sa faible sélectivité d’alimentation.

Lionel bricole avec du matériel de récupération, principalement pour réparer et aménager du matériel préexistant, le but étant d’éviter les surcoûts.

Afin de nourrir ses vaches Salers avec des aliments à forte valeur nutritive provenant de leur propre production, le GAEC du Mûrier a investi dans un toaster à protéagineuses. Dans la pratique, il s’agit d’un cylindre en métal dans lequel circule un circuit d’huile chauffée à 160C°. Les graines y sont insérées via un tuyau par gravité et remontent doucement par une vis sans fin, tandis qu’elles sont toastées. Cette opération permet surtout de réduire la quantité de grains apporté aux vaches puisqu’une tonne de graines protéagineuses toastées équivaut à une tonne et demi de graines non toastées. De plus, cela facilite leur assimilation et leur conservation.

DSC04167.JPG

Ce toaster, d’une taille relativement modeste (une tonne de matière toastée par jour), devant être alimenté en continu par gravité, il fallait trouver un système pour supporter une trémie au-dessus de celui-ci. C’est donc avec joie que Lionel a accepté de débarrasser le club de foot local de ses goals d’entrainements. Il les a ensuite disposés dos à dos, à la verticale, de manière à ce que la barre transversale, soit la partie la plus large, soit en contact avec le sol. Il a ensuite fabriqué un cadre servant de support à la trémie qu’il a disposé et soudé par-dessus les goals. Quelques soudures et renforts plus tard, le support était opérationnel et n’a jamais bougé depuis. Il supporte sans broncher les deux tonnes de graines stockées dans la trémie.

Le système en lui-même se compose de deux grands silos à grains, d’une vis sans fin servant à remonter les grains vers la trémie, d’une capacité de deux tonnes et enfin du toaster, monté sur une remorque (qui n’est plus vraiment en état de rouler-mais cela n’est pas son rôle). Le système complet, et même le toaster (ramené des USA pour 17 000eur) pourrait être également autoconstruit avec un minimum de matériel.

DSC04423.JPG

Capture_goals foot.JPG

DSC04428.JPG

Récemment, le GAEC du Mûrier a fait l’acquisition d’un trieur aérodynamique à grains. Il permettra de trier les grains issus des mélanges issus de leurs productions tels que les orges d’automnes et les poids d’automne ou encore les blés panifiables avec les poids fourragers et féveroles. Ce trieur sera installé en amont de la chaine avec, peut-être, d’autres besoins d’autoconstruction à la clef.

DSC04427.JPG

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par QuentinAP — 21 Mars 2019, 09:41 — Réponses 0 — Vus 2