Accueil > Index de trouvailles paysannes > Autres • Salle de traite, quai et cornadis

Autres • Salle de traite, quai et cornadis

Sophie Vincent et Thibaut Salloignon se sont installés sur la ferme Conclois à Bure-les-Templiers (21) en 2016. Cette ferme familiale, en bio depuis 25 ans, présente aujourd’hui une activité de polyculture-élevage et transformation : céréales, brebis laitières, et quelques vaches en pension l’été. La ferme s’étend sur 130 ha : 70 ha en prairies permanentes, 50 ha en céréales, et le reste en jachère, marais et forêts, ce qui permet l’autonomie alimentaire de leur troupeau. En développant l’activité d’élevage, et dans le projet d’une diversification future, Sophie et Thibaut ont conçu et construit leur fromagerie en terre-paille ainsi que le quai, la salle de traite et les cornadis.

En parallèle à l’activité agricole Thibaut a installé sur la ferme un atelier de conception et de fabrication de vélos modulables. Il a également pour projet de développer un atelier complémentaire de valorisation des céréales produites sur place.

CONTEXTE

Voir l’article sur la fromagerie en terre-paille autoconstruite par Sophie et Vincent (historique, itinéraire technique et commercialisation).

CONSTRUCTION

Coût : 500€ + achat de la machine à traire 1500€, plus long à nettoyer mais beaucoup moins chers qu’une ligne de traite et suffisant pour la production souhaitée.

A l’achat coût d’une salle et ligne de traite ± 10 000€ + 50€/cornadis !

Choix de l’autoconstruction : moins chers et plus ajustable, suffisant pour la production souhaitée.

Choix de conception : Reproduction d’un modèle vu à la ferme d’Uzelle (25). Pas de plans, essai et évolution avec les brebis : hauteurs des mangeoires et des cornadis testés et adaptés avec les bêtes. Quai adapté à hauteur des bêtes et de l’homme. Construction en bois plus facilement modifiable (et autorisée). Quai de test, prototype, voué à être réglé et à évoluer pour obtenir une version finale fonctionnelle qui sera par la suite refaite et doublée pour plus de solidité. Et peut-être à long terme un quai en béton (plus solide et durable) mais pour tester et faire les réglages le bois est plus adapté.

Choix constructifs :

  • Utilisation des restes du chantier de construction de la fromagerie : béton pour la dalle et bois pour le reste + bois des anciennes mangeoires
  • Dalle à double pente avec un caniveau au milieu
  • Ajout d’une ossature suite à des soucis de poussière dans le lait afin d’isoler l’espace de traite du reste de la bergerie et limiter ainsi la poussière et les écarts de température.

Quai et salle de traite.jpg

Cornadis.jpg

Pour aller plus loin

D’autres réalisations de Thibaut et Sophie :

  • Une yaourtière inventée et bricolée à moindre coût !

A propos de la ferme Conclois :

D’autres exemples d’autoconstruction :

Statistiques : Posté par Camille AP — 06 Juin 2017, 12:08 — Réponses 0 — Vus 3