Accueil > Index de trouvailles paysannes > Autres • Broyeur et godet pour betteraves

Autres • Broyeur et godet pour betteraves

Au GAEC des Hautes Feugettes, situé non loin de Rennes, la ferme, dans la famille depuis cinq générations, est tenue par Gaëtan. Gaëtan et ses vaches montbéliardes produisent du lait depuis 8 ans et sont récemment entrés dans le circuit agricultural biologique. Visant l’autonomie, Gaëtan a choisi de se passer de la production de maïs au profit de la betterave suite à de lourds dégâts subits par la mouche du semis et les sangliers en 2016.

C’est ce choix qui a dicté son système de production qui repose sur la mise en butte des betteraves. Cela favorise le ressuyage de la terre et la lutte contre les adventices. Cela l’a cependant contraint à adapter son parc de matériel…ce qui ne semble pas avoir été un problème pour Gaëtan. Ainsi, lors de ma visite, j’ai pu découvrir un nombre impressionnant de machines bricolées ou adaptées dont je vous en présente ici une partie.

DSC05102.JPG

Dans l’itinéraire betterave de Gaëtan Veillard, l’étape finale est bien sûr de pouvoir nourrir ses vaches avec sa production. Pour cela, il a imaginé un système permettant la préparation (qui consiste à découper les betteraves en petits morceau) et la distribution (un godet muni d’une vis sans fin pour distribuer les betteraves directement dans les mangeoires). Ce système est destiné à fonctionner de concert puisque la taille du godet est adaptée à la largeur du châssis du broyeur.

Le godet

Relié au système hydraulique du tracteur, ce godet est destiné à récupérer les morceaux de betteraves qui tombent du broyeur et à les distribuer dans les mangeoires grâce à la vis sans fin située au fond de la cuve.

Au niveau de la conception, Gaëtan a récupéré une vis sans fin de d’une autre machine tandis qu’il a fait plier la tôle de la trémie.

DSC05104.JPG

DSC05105.JPG

DSC05107.JPG

DSC05117.JPG

Le broyeur

En réalité, il s’agit d’un vieux broyeur à betteraves « Renson » que Gaëtan a récupéré et modifié. A l’époque, il ne disposait pas de moteur et l’actionnement des lames était fait grâce à une manivelle qu’il fallait tourner à la main.

Gaëtan a donc rajouté un moteur branché sur le triphasé, fabriqué le cadre sur base d’une ancienne faucheuse (la partie rouge) et d’une barrière à veaux, et réalisé un logement pour y placer les cailloux (qui ont la fâcheuse tendance de ressembler à des bouts de betteraves lorsqu’elles sont pleines de terre).

Peu d’investissements donc, pour un système qui permet de broyer l’équivalent d’un godet en 5min et d’apporter de l’énergie aux vaches lorsqu’elles ne sont pas en champ. Ainsi, Gaëtan peu remplacer les rations de Maïs par deux rations de betteraves en hiver et une au printemps.

DSC05110.JPG

DSC05112.JPG

DSC05113.JPG

DSC05116.JPG

DSC05119.JPG

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usage·R·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021).

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par QuentinAP — 14 Mai 2019, 10:31 — Réponses 0 — Vus 2