Home> Index de trouvailles paysannes > Semence • Semoir passe-partout automoteur sur chenilles

Semence • Semoir passe-partout automoteur sur chenilles

Semence • Semoir passe-partout automoteur sur chenilles

Bonjour,

Voici une réalisation rencontrée chez Jacky David en Sarthe installé en élevage avicole et grandes cultures sur la zone d’AOC "poulets de Loué".

Jacky est installé depuis 1992 dans la région. Sa ferme comprend 80 ha de cultures (céréales et fourrages) associé à un atelier d’élevage comprenant 4 bâtiments de 2000 poulets, dindes et canettes sous l’appellation "Volaille de Loué". Jacky aime le bricolage et a réalisé plusieurs autoconstructions de matériel et de bâtiments agricoles, notamment ce semoir à engrais de synthèse automoteur à partir de pièces de voitures.

Une autoconstruction que j’ai trouvé intéressante qui peut tout à fait être utilisée pour semer des engrais verts !

Pourquoi un tel outil ?

Jacky travaille des terres qui sont relativement lourdes sous un climat à influence océanique. Il avait besoin d’un outil léger pour réaliser des interventions sur ses parcelles (semis de granules d’engrais au printemps). Un passage au tracteur à cette période de l’année forme des cornières qui se remplissent d’eau et détériore le sol.

Description générale

Le châssis

Il a été intégralement autoconstruit à partir de tubes carrés de 80 mm. Il porte le moteur à l’avant et présente trois points d’accroche à l’arrière pour recevoir des accessoires traditionnellement attelés derrière le tracteur.

DSCN4891 (Copier).JPG

La motorisation

Il fonctionne sur un moteur de Citroën DS situé à l’avant et relié au train arrière par un renvois d’angle de presse (modèle Rivierre Casalis). L’essieu arrière appartenait à une Peugeot 504 (voiture à traction arrière). Le moteur est protégé d’un capot en tôle (retiré pour la séance photo).

DSCN4888 (Copier).JPG

DSCN4890 (Copier).JPG

DSCN4893 (Copier).JPG

DSCN4899 (Copier).JPG

Les chenilles

Il s’agit de pneus de tracteur (dimensions 16 9 34) découpés et emmanchés sur trois doubles-pneus de remorque. L’axe des roues avant est modifiable afin de tendre la chenille à souhait. Après 15 ans d’utilisation, les chenilles n’ont pas encore été changées !

DSCN4900 (Copier).JPG

DSCN4884 (Copier).JPG

DSCN4895 (Copier).JPG

DSCN4896 (Copier).JPG

Le semoir :

Il s’agit d’un semoir classique à deux plateaux avec un réservoir d’environ 500 Kg. La distribution est réalisée par un moteur thermique annexe (540 t/min), relié au plateau par une courroie (démultiplication 1:1).

Ce dispositif permet de semer une ligne de 12 m.

Note : Le semoir est complètement amovible et peu être remplacé par un atomiseur.

DSCN4887 (Copier).JPG

DSCN4897 (Copier).JPG

Le résultat ?

Un outil qui présente une meilleur portance au sol qu’un homme de 80 Kg avec deux bottes !

Bref, il peut intervenir sur n’importe quelle condition d’humidité, sans détériorer le sol. Il est également utilisé dans les poulaillers pour épandre de la chaux entre deux cycles d’élevage. L’outil pourrait être aussi utilisé pour semer des engrais verts en fin d’automne, à condition de réduire la vitesse d’avancement.

Inconvénient de l’engin :

  • Il ne peut pas rouler sur la route,
  • Il présente un mauvais rayon de braquage car les chenilles ne présentent pas de différentiel,
  • A l’heure d’aujourd’hui, les pièces utilisées sont difficilement trouvables.

DSCN4901 (Copier).JPG

Si c’était à refaire ?

  • Brancher le moteur sur une centrale hydraulique pour avoir un avancement hydrostatique plus lent et plus puissant (ce qui serait idéal pour implanter des engrais verts),
  • Installer un pailleur à la place du semoir pour pailler dans les poulaillers

Statistiques: Posté par Marin@AP — 08 Octobre 2015, 10:20 — Réponses 0 — Vus 303