Home> Index de trouvailles paysannes > Semence • Modifications et rajout de trémies sur semoir SD

Semence • Modifications et rajout de trémies sur semoir SD

Bonjour,

afin d’améliorer les possibilités de semence de son semoir SD3000, Emmanuel Bourgy a fait plusieurs modifications dessus, notamment le rajout d’une trémie.

Emmanuel Bourgy est installé depuis 2008 (directement en bio) dans l’Indre près de Mézières-en-Brenne.

Surface : 72ha de céréales et 3ha de pisciculture

Type de sol : Terre de Brenne, du sable pur à l’argile quasi pur

Main d’oeuvre : 1 UTH

Particularité : pas besoin de passer sur la route entre ses champs, donc pas forcément besoin de passages aux Mines.

Coût : semoir d’origine entre 3000€ (meilleure occasion) et 15000€ (neuf). Trémie bleue 600-700€ (+ 300€ pour l’acier et les fournitures d’assemblages).

Trémies : 2 cuves pour semer en lignes (+1 en projet) et une cuve à la volée

Sème sur le rang (tous les 17.6 cm) et/ou inter-rang avec graines et/ou fertilisants.

Modifications des trémies:

Cuve d’origine (rouge) : des modifications ont été faites pour pouvoir semer des grosses graines (voire des épis type semence d’épeautre) et/ou de la fertilisation. Afin d’améliorer l’agitation des graines les doigts de l’agitateur d’origine ont été raccourcis et un agitateur a été rajouté plus haut dans la trémie. Leur entrainement se fait par des moteurs d’essuie-glace (qui tournent en sens opposé). Le diamètre des descentes a été augmenté, ce qui a forcé une modification de leur fixation : barre rouge décalée, et fixations des descentes par des étriers (solution plus facile que d’agrandir les trous de la barre rouge).

SemoirSD_CuveOrigine.jpg

SemoirSD_agitateurs.jpg

SemoirSD_EntrainementAgitateur.jpg

SemoirSD_DescenteModifiee.jpg

Trémie bleue (petite graine) : les descentes sont réalisée en tuyau semi rigide de piscine (le tuyau gris cannelé résiste mal au temps et devient cassant) et des pièces PVC de plomberie, leurs fixations se font par des étriers. Le semoir est démontable et utilisable sur 3 outils en tout.

L’entrainement des clapets et de l’agitation se reprend sur l’entrainement de la cuve d’origine.

Les descentes (en bleu sur la photo Descente2emeTrémie) peuvent arriver dans le rang (si on branche la descente sur le bouchon jaune de la photo) ou dans l’inter-rang.

SemoirSD_2emeTremie.jpgSemoirSD_2emeTremie_2.jpgSemoirSD_Descente2emeTrémie.jpgSemoirSD_FixationDescente2emeTremie.jpgSemoirSD_Fixation2emeTremie_2.jpg

3eme trémie (en projet) : La dernière trémie sera deux fois plus petite que celle d’origine. Les descentes de la trémie iront dans le rang avec celles de la trémie d’origine, reliées par un Y.

Reste la problématique de le l’entrainement mécanique. Puisque la trémie sera installé sur le bâti au niveau des dents, il y aura un pivot vertical entre la trémie et l’entrainement d’origine : il sera donc difficile de se reprendre dessus. La solution privilégiée serait plutôt de se reprendre directement sur la roue d’entrainement (qui est au niveau des dents).

Autres modifications :

Possibilité de monter une crosskillette à l’arrière à la place des griffes : afin d’écraser les mottes, et d’appuyer le terrain sans trop le tasser (le sol garde ainsi sa capacité d’absorption de l’eau).

Attelage possible pour un semoir centrifuge à l’arrière (l’accroche vient du même semoir que la trémie qui sera rajouté à l’avant).

SemoirSD_ArriereSemoir.jpgSemoirSD_AttelageSemoirVolee.jpg

Exemple d’utilisation : on sème du sarrasin dans le rang et du trèfle incarnat en inter-rang. Au début, il n’y aura pas de compétition entre les deux, chacun ayant son espace. Le sarrasin va monter et le trèfle s’étendre horizontalement. On récolte le sarrasin à la fin de l’été et trèfle en juin de l’année suivante (= couvert végétal durant l’hiver). On économise un passage et la terre n’est jamais à nue.

Statistiques: Posté par Grégoire AP — 03 Février 2014, 11:38 — Réponses 0 — Vus 748