Accueil > Index de trouvailles paysannes > Récolte • Faucheuse à chanvre

Récolte • Faucheuse à chanvre

Xavier Giboulot est installé depuis 30 ans en céréales en côte d’or sur 70 ha, en agriculture biologique. Il cultive du blé, luzerne, féverole, chanvre, tournesol et soja, et autoconstruit avec l’aide de son frère depuis son installation pour toujours s’adapter au contexte de son exploitation. Il estime avoir grâce à l’autoconstruction divisé les coûts par 7 sur l’ensemble de son parc matériel comparé à de l’achat neuf, qui serait moins adapté à ses besoins spécifiques.

Une des contraintes principales sur son exploitation est le sol qui est humide et nécessite d’importantes opérations de drainage.

Le chanvre est une culture dont toutes les parties se valorisent, qui nécessite peu d’intrants et qui est donc assez aisée à cultiver en AB. Cependant la récolte nécessite un matériel spécifique, car se récolte à la fois la graine (chènevis) et la tige. Il y a donc passage d’une moissonneuse et d’une faucheuse. La fauche peut se faire en tiges longues ou tiges courtes. Xavier a autoconstruit une faucheuse pour faire des coupes courtes de 1 mètre

IMG_2194.jpg

Construction

Un triangle d’environ 3 mètres de haut, en ferraille de récup (IPN, UPN et tubes carrés), a été monté sur un essieu de caravane (de récupération), avec une attache 3 points. Sur le plus long côté du triangle sont installés 3 faucheuses Kuhn d’environ 2 mètres, et espacées verticalement de 1 mètre. L’entrainement se fait sur la poulie du bas, et les poulies supérieures sont entrainées grâce à des courroies. Trois cardans entrainent ensuite les 3 faucheuses.

L’attache des faucheuses au châssis se fait à l’aide d’une patte percée et d’une broche avec une goupille. La hauteur n’est donc pas réglable, on ne peut faire des coupes que de 1 mètre. Pour limiter les pertes au niveau du sol, la barre de coupe située au pied du plant est attachée sur une rallonge.

IMG_2196.jpg

Utilisation

La coupe se fait donc bien sûr sur le côté, et il est nécessaire de rouler vite : environ 15km/h. La vitesse permet aux tiges coupées d’être bien coupées en hauteur avant d’être coupées plus bas, et évite que les bouts coupés en hauteur ne soient repris dans leur chute par les barres qui se situent plus bas.

Cette machine n’est plus utilisée par Xavier, car c’est maintenant la coopérative qui s’occupe directement de la récolte avec une moisonneuse faite spécifiquement pour le chanvre.

Pour aller plus loin

Doc techique de de Federation nationale des producteurs de chanvre

Trommel pour chanvre autoconstruit

Faucheuse originale pour engrais vert en culture associées

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Robin AP — 19 Juillet 2016, 14:59 — Réponses 0 — Vus 182