Home> Index de trouvailles paysannes > Récolte • Adaptation séparateur sur châssis mobile

Récolte • Adaptation séparateur sur châssis mobile

Bonjour,

voici l’adaptation d’un séparateur à grains sur un châssis d’épandeur, réalisée par Michel Mercier, céréalier dans l’Eure-et-Loir.

Surface : 268ha

UTH : un seul (+ un saisonnier quand il faut)

Sol : limon, gravier (silex)

Culture avec labour (retour au labour lors de son passage en bio en 2010). Mais quelques parcelles sans labour: cette année 30ha de blé qui semblent prometteur (au 07/02/2014).

separateur_globale.jpg

Matériaux : vieil épandeur de fumier pour le chassis (homologué pour la route), séparateur, vis à grains, panneaux de bois, ferraille.

Utilisation : débit jusqu’à 20-25 tonne/heure. En nettoyage de moisson ou petit nettoyage, le débit est plus important. On sort le séparateur après la moisson, avec les vis autour pour acheminer/sortir le grain : permet de ne pas avoir un espace couvert dédié au enchevêtrement de vis (qui monte très haut et prend beaucoup de place) toute l’année.

Le séparateur offre 2 sorties devant + 1 dessous : donc jusqu’à 3 grains séparés.

Exemple: séparation d’avoine et de féverole que l’on cultive en complémentaire.

Fabrication :

Rajout de multiples vis ( 300€, et une journée de bricole pour la remettre en état et sécuritaire).

Ce qui n’est pas peint gris sur les photos est rajouté :

Rajout de la vis et de la petite trémie en bois à l’arrière de l’épandeur pour acheminer le grain à trier en haut du séparateur.

Tableau électrique bien sécurisé sur le côté gauche. On garde l’alimentation en 380V provenant du réseau (il serait envisageable de la faire venir d’un groupe électrogène).

Renforts (cornières) pour supporter la turbine a poussière en haut du séparateur.

Modifications à venir :

Rajout d’un cyclone a poussière (récupération de la poussière pour améliorer les conditions de travail pendant le tri) à la sortie de la turbine à poussière en haut.

Rajouter un socle pour faciliter le changement des grilles : glissière en encastrant des tubes dans les tubes rouges (à gauche et droite du tableau électrique) puis charnière pour panneaux en bois.

Réglages : débit d’air, alimentation en grain, contrepoids pour inclinaison grille.

Cout : 5000€ de séparateur + cyclone, épandeur (prix de la ferraille)

Statistiques: Posté par Grégoire AP — 06 Mai 2014, 17:06 — Réponses 1 — Vus 852