Accueil > Index de trouvailles paysannes > R&D participative • Le Cultipote

R&D participative • Le Cultipote

Présentation du Cultipote

Véhicule-porte-outils électrique pour micro-fermes-diversifiées

Les objectifs du projet :

Un véhicule-outil multi-usages destiné aux exploitations maraîchères diversifiées. Polyvalent, robuste simple de fabrication, de modification et d’utilisation.

Ses différentes utilisations possibles sont :

  • Le transport de matériel, de plans, d’amendements et de récoltes.
  • Le travail du sol, préparation des planches, gestion des adventices.
  • Assistant à la plantation et à la récolte (type charimaraîcher)

La genèse du projet :

unnamed.jpg

Le premier prototype, initialement à pédales a vue le jour en décembre 2015, et a fait l’objet d’une rencontre entre différents maraîchers franciliens et un membre de l’atelier paysan (Joseph Templier).

Le premier test a été un échec cuisant, l’ergonomie et la puissance développée par un homme pédalant seul n’étaient pas du tout adaptées aux besoins de la machine, pourtant un grand nombre des maraîchers présents se sont montrés très enthousiastes et ont encouragés Gaspard à poursuivre le travail. Cette rencontre a surtout permis de créer un contact notamment avec Fred responsable de culture à Planète lilas (Vitry) Qui s’est montré très motivé pour participer à la conception et à mettre à disposition ses connaissances et une planche de culture pour les tests.

Malheureusement, le projet stagne un peu par manque de temps à investir par Gaspard, mais en septembre 2016, une rencontre providentielle lui donne un nouveaux souffle. Paul, étudiant en design vient faire un stage chez Gaspard et tout deux s’accordent à ce que Paul passe un maximum de temps sur le développement de l’outil. Toutes les propositions sont alors remisent à plat, et de très nombreuses modifications sont apportées pour l’élaboration du second prototype.

Les propositions techniques :

Nous décidons de retirer le pédalier et de remplacer la force humaine par un moteur de 2000w de velo électrique alimenté par 4 batteries de 12v chacune. C’est un choix compliqué mais également raisonnable au vue des objectifs à atteindre. D’autant plus que les 200W fournis par le cycliste finissent rapidement par passer pour une posture écologiste techniquement absurde .

Le système de direction est inspiré de machine de terrassement et s’organise autour d’un point de pivot central ce qui simplifie énormément la fabrication en évitant tout effet ackerman (https://fr.wikipedia.org/wiki/Direction_(automobile) ) et en minimisant le nombre de pièces mobiles. En l’état actuel, le prototype braque sur un rayon de deux mètres. Par ailleurs il permet de libérer un espace entre les deux roues avant qui peut servir pour le transport ou pour accueillir une autre barre porte outil.

direction-haut.png

La position du conducteur est revue, on choisit de la placer à l’arrière de la machine en position "quasi debout" ce qui permet de monter et de descendre rapidement et facilement, une bonne visibilité sur les outils au travail, une bonne ergonomie de conduite et un réglage simple en fonction de la taille du conducteur.

Capture.PNG

Le réglage de la hauteur du porte-outil se fait grâce à deux vérins électriques qui permettent une précision un très bon maintient de la position de travail.

verins.PNG

Des tests sont organisés en Janvier 2017 chez Erwan Humbert à la ferme des prés neufs, présent lors de la première rencontre, car malheureusement Fred et en conflit avec ses employeurs.

Voila donc un petit montage vidéo des test et les retours (Encore merci à Didier pour son aide et à Jérémie pour ses images)

https://vimeo.com/204890499

Les points positifs :

  • À priori pas de soucis avec la structure, aucune grosse casse ou mauvaise surprise
  • Bon rapport de couple
  • Bonne ergonomie de conduite et de travail
  • Bonne réactivité de la direction,
  • Bon rayon de braquage
  • Bonne stabilité tenue de route
  • Erwan s’est montré enthousiaste et a eu différentes idées d’utilisation (transport, assistant à la récolte)

Les point à améliorer :

  • La direction en prise direct et certes précise et réactive mais assez physique.
  • Les roues de tarage sont trop fines et s’enfoncent dans le sol.
  • Une marche arrière faciliterait le travail sous tunnel.
  • Problème dans le réglage de la tension des chaînes qui déraillent.
  • Les batteries sont trop lourdes, on espère pouvoir optimiser leur taille après cette saison de test.
  • Le porte outil en position haute est encore trop bas, il manque 10cm
  • Les suspensions avant nous semble inutiles.

Les tests ont eu lieu en janvier sur un sol gelé, pourtant la rasette de 30cm de large a fonctionné à merveille, en plus de cette nouvelle rencontre avec Erwan, un autre designer a rejoint l’équipe, Antoine expert en conception par ordinateur qui s’est proposer de participer à la conception du troisième proto avec nous !

Nos besoin pour la saison 2017

Avant de le renvoyer en test nous aimerions mettre en place la marche arrière et faire un système de blocage de la direction. Créer un boitier de commande dé-portable de façon à permettre deux autre position (charimaracher ou en marchant a coté de la machine pour le décapage thermique par exemple)

Ce post est donc un appel à tous les maraîchers, notamment dIDF intéressés pour accueillir la machine sur une journée voir une semaine de test. Nous souhaiterions visiter un maximum de fermes pour recueillir des retours sur la machine mais aussi discuter des différents besoins et idées de chacun. Pour l’instant 5 propositions d’usage ont été retenues :

  • Porte outils 140 cm type houe maraichère
  • Charimaraicher pour la plantation et la récolte
  • Transport de caisse
  • Épandeur de compost
  • Désherber thermique.

Nos finances personnelles sont épuisées, si vous avez connaissance d’organismes qui pourraient potentiellement soutenir le développement de ce type de projet, merci de nous en faire part.

Nos objectifs à moyen-terme :

L’hiver prochain nous aimerions fabriquer le troisième proto qui aura pris en compte les différentes expériences et retours, au mieux dans le cadre d’un atelier participatif organisé par L’atelier Paysan, sinon dans nos ateliers avec toute personne volontaire. Courant 2018 mettre à disposition les plans et la liste exhaustive des composants et fournisseurs. Puis organiser un atelier de duplication avec L’Atelier Paysan.

Nos objectifs à long termes :

Organiser des ateliers de prototypage de nouveaux outils et de duplication du véhicule avec des maraîchers installés ou en installations et optimiser la fabrication avec des partenaires industriels locaux pour réduire les coups de production.

Nous tenions à remercier Tim de la Green Tractor Farm (réseaux Hack farm) pour son travail sur le Culticycle et ses nombreux retours et encouragements, ainsi que le collectif Farming Soul pour leur travail sur L’Aggrozouk qui nous ont beaucoup inspirés. Malheureusement, nous n’avons pas réussi a nous organiser pour travailler collectivement, mais espérons cependant contribuer à l’effort commun avec les solutions proposés parle le Cultipote.

N’hésitez pas à poster des commentaires si vous avez des critiques, idées, questions etc nous serons ravie d’en discuter…

Et évidement n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez accueillir des tests ou vous impliquer dans le projet !

Gaspard et Paul

Statistiques : Posté par Gaspard — 20 Février 2017, 15:10 — Réponses 0 — Vus 6