Accueil > Index de trouvailles paysannes > Petit Outillage • Brouette maraichère

Petit Outillage • Brouette maraichère

Au milieu des pins et du maïs, dans une terre qui n’est que du sable blanc, Hervé est installé dans les jardins de Sillac, une exploitation maraichère sur petite surface (1ha) à Salles, dans les Landes. Les jardins fournissent une AMAP regroupant 17 producteurs, et produisent une soixantaine de paniers par semaine. Tout est axé sur l’autonomie, l’énergie est solaire et éolienne (avec groupe électrogène en complément si nécessaire), et l’essentiel de cette énergie sert à pomper l’eau qui sert pour les cultures. En effet les conditions arides et le sol n’ayant aucune capacité de rétention nécessite un goutte à goutte permanent sur presque toutes les cultures, ainsi qu’un important apport de fumier, environ 40T / an sur l’ensemble de la surface. L’ensemble des matériaux arrivant sur la ferme sont produits à moins de 25km, et il en est de même pour la vente de légume, qui est limitée à un périmètre de 20km. L’autoconstruction du matériel entre totalement dans cette démarche d’autonomie, et la proximité d’une déchèterie facilite la tâche !

L’idée générale des jardins de Sillac est de s’adapter aux conditions locales, aussi bien au niveau des conditions géoclimatiques que du réseau disponible localement.

avant.jpg

Hervé ne possédais pas de brouette maraichère, mais a récupéré une vielle brouette à la déchetterie. Il a pu après un petit temps de reflexion y ajouter un étage en utilisant des tubes de barrière de protection, type barrière vauban.

ensemble.jpg

Cette étage est démontable très facilement, car il n’est tenu que par emboitement des tubes dans des boulons soudés sur l’arceau qui passe devant la roue. La forme des bras de la brouette permet ensuite de faire en sorte que l’étage soit en appui sur ces derniers. Le risque de glissement latéral est supprimé avec des pattes passant à l’extérieur des bras de brouette.

boulon.jpg

Cette brouette permet de mettre 2 caisses en bas, et 4 caisses en haut, n’a absolument rien couté, et a pris 1h à fabriquer !

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Robin AP — 09 Septembre 2016, 09:46 — Réponses 0 — Vus 149