Accueil > Index de trouvailles paysannes > Paillage plastique et Occultation • Dérouleuse pour buttes de fraise

Paillage plastique et Occultation • Dérouleuse pour buttes de fraise

Pascal Bauque est fraisiculteur depuis 10 ans en Moselle, en agriculture raisonnée, et double actif. Il dispose d’un hectare de Fraise, et quelques autres fruits rouges. l’ensemble de la production est vendu en direct, soit en fruits entiers, soit transformés en confitures. Il cultive ses fraises sur des buttes bâchées, ce qui permet de limiter largement l’utilisation de produits pesticides et d’augmenter la production.

vue ensemble.jpg

Le bâchage de butte nécessite un matériel particulier. En effet, les dérouleuses classiques ne sont pas adaptées car avec un châssis très bas, et ne réalisent tout simplement pas du bon travail sur une surface non plane. Pascal s’est donc renseigné sur le matériel existant, et s’en est inspiré pour réaliser cette dérouleuse « spéciale butte » il y a 6 ans.

vue cote.jpg

Construction

Le châssis a d’abord été récupéré avec l’attelage 3 points, mais au final la structure était trop faible. En en reprenant les dimensions, Pascal a reconstruit le châssis à base de carrés pleins de 45 au centre et d’UPNs sur les côtés. (là ca devrait tenir…)

vue cote.jpg

Pour ce qui est de l’usage de la machine, il est conçu avec le déroulement suivant dans le sens de l’avancement : Des soc ouvreurs ouvrent un sillon à la base de la butte(1), le rouleau vient y être appuyé par des roues de rappui (3)(récupérées sur une faneuse) après avoir été tendu par des galets(2), et des socs viennent remettre de la terre sur la bâche pour la fixer au sol (4). les points les plus importants qui permettent un travail de qualité sont l’angle des roues de rappui, qui sont parallèles à la butte et non verticales, et les galets qui ont été ajoutés pour al tendre mieux.

fonctionnement.jpg

Un effort particulier a été mis sur l’adaptabilité : tout ce qui est monté sur le chassis est réglable, avec des tubes coulissants, et un système qui ne nécessite aucune clef, tout peut se faire à la main. Ceci a permis a Pascal de faire de nombreux tests avant d’avoir un déroulage qui lui convenait vraiment.

reglages.jpg

L’ajout d’un frein s’est révélé nécessaire, il s’agit d’un simple tube qui appuie sur le rouleau. Sur la photo d’ensemble, on voit une massette est glissée dans le tube pour faire un peu de poids. Au niveau du point de contact, le tube est couvert de scotch pour éviter de déchirer la bâche.

frein.jpg

Utilisation

Bâche de 50um d’épaisseur et 1m40 de large, elle est faite pour tenir deux ans en parcelle, c’est aussi pour ca qu’il est important que l’opération initiale soit bien faite. Le réglage dans les photos est de 90cm entre roues de rappui, celà correspond bien à la taille des buttes de Pascal. L’irrigation est déroulée par dessus, soit en dur (marque hydroline) soit en jetable spécial fraise, qui tient les deux ans de la culture. Avec cette machine, pascal ne peut pas déposer de la bâche préperforée, car il y a toujours un décalage d’environ 10 cm qui met les trous de côté…

L’ensemble de l’opération de déroulage prend deux jour de travail pour faire 1ha complet, avec une butte tous les 2m.

Avoir une machine lourde permet de lisser un peu la terre avec la bâche, et c’est un effet qui est recherché par Pascal.

Améliorations envisagées

Avec le recul, il faudrait ajouter en plus des roues de terrage pour faire du meilleur travail

la bâche est compliqué à changer, lourde… Seul c’est presque impossible.

Cout

150€ pour la dérouleuse d’occasion de base qui a finalement peu servi350€ de ferailleEnviron 60h (à la louche) de travail

=> neuf, cela reviendrais à 5.000 ou 10.000€ selon les constructeurs !

Pour aller plus loin

Dérouleuse de l’Atelier Paysan Dérouleuse du jardin de Jardin Sillac, 100% récup !

Statistiques : Posté par Robin AP — 02 Novembre 2016, 17:50 — Réponses 0 — Vus 2