Home> Index de trouvailles paysannes > Matériaux, techniques et espaces • Autoconstruction des bâtiments d’élevage

Matériaux, techniques et espaces • Autoconstruction des bâtiments d’élevage

Salut,

J’ai fouillé dans le document "L’autoconstruction des bâtiments d’élevage" que vous pourrez trouver sur cette page :

http://idele.fr/recherche/publication/i ... evage.html

Ce document est une vrai ressource pour organiser un chantier d’autoconstruction, voire un stage ou des formations (le sujet est abordé). L’étude, financée par le ministère en 2011, fait un bilan sur l’autoconstruction des bâtiments d’élevage dans l’optique d’ouvrir des subventionnements pour les autoconstructeurs. Ca commence par tout un tas de statistiques montrant que la majorité des éleveurs auto construisent leur bâtiment, en totalité (20%) ou en partie. Seulement 10% des constructions relève une absence d’investissement des fermiers, ce qui confirme l’importance de l’autoconstruction dans le bâti paysan !

L’étude fournit en annexe des outils très bien faits pour la préparation du chantier. L’idée c’est de s’organiser au préalable afin de ne pas se retrouver dans une situation ingérable lors des travaux. Se lancer dans l’autoconstruction c’est prendre en compte le critère :

•du temps disponible selon le calendrier de l’élevage ou des cultures (p40)

•des compétences requises en construction (p46)

•de l’estimation du temps compte tenu de l’estimation des travaux (p47) : sous forme de grande grille avec tous les lots de la construction étape par étape

•création d’un planning en cohérence avec l’exploitation (p53)

Il y a une grosse enquête sur les entreprises qui fournissent des bâtiments en kit. Énormément de ces bâtiments sont ensuite autoconstruits par les fermiers. Vous trouverez une liste qui recense une vingtaine d’entreprises.

Autre sujet : les aides publiques qui, jusque là, ne prennent pas toujours en compte les projets d’autoconstruction qui ne rentre dans aucune case. Dans l’étude, on parle de la PMBE

•plan de modernisation des bâtiments d’élevage, qui n’inclue pas les projets autoconstruits

  • sont éligibles le projets de modernisation, d’amélioration du bien-être des animaux ou des fermiers,
  • Le montant maximum du total des subventions publiques obtenues, tous financeurs confondus, est limité à 40 % du montant subventionnable et à 50 % dans les zones de montagne (plafonds respectivement portés à 50 et 60 % pour les jeunes agriculteurs)... je vous laisse approfondir selon les désirs :

http://les-aides.fr/fiche/bpVrAXZGxfTeB ... evage.html

Statistiques: Posté par jonas — 03 Avril 2015, 08:49 — Réponses 0 — Vus 210