Home> Index de trouvailles paysannes > Maraîchage sous couvert • [L’Atelier Paysan] : Rouleau FACA pour essais au GRAB

Maraîchage sous couvert • [L’Atelier Paysan] : Rouleau FACA pour essais au GRAB

Bonjour,

Le GRAB (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique) d’Avignon et l’Atelier Paysan travaillent ensemble à la mise en place d’outils dans le cadre du projet SOILVEG (http://www.grab.fr/soilveg-optimisation ... s-bio-6012 ).

La demande d’outils s’est notamment portée sur un rouleau FACA ou rouleau crêpeur pour la destruction des couvert. Suite aux discussions préliminaires, le choix a été fait par le GRAB de s’équiper d’un rouleau large (2.2m) et rigide, contrairement au roloflex (http://www.latelierpaysan.org/outils/to ... our-buttes ). Les essais s’effectueront en effet sur des parcelles à plat, sans butte.

La conception du rouleau écraseur s’est faite en essayant d’optimiser des résultats déjà connus par retour d’expériences extérieures :

  • lorsque les couteaux du rouleau sont droits et font toute la longueur de l’outil, il y a un effet de rebond du rouleau qui nuit à la qualité du travail effectué. La solution retenue en général est d’utiliser des couteaux hélicoïdaux, enroulés le long de coupelles ou d’un tube de bon diamètre. Dans un contexte d’autoconstruction, cette solution est difficile à mettre en place pour des problèmes de faisabilité ou de coût.
  • pour un bon couchage des couverts, il faut respecter une distance de 15cms entre la pointe de 2 couteaux successifs. Moins de 15cms : risque que des pierres se coincent entre les lames. Plus de 15 cms : risque de ne pas passer sur toutes les tiges.

A.JPG

La photo précédente permet de voir la solution retenue : 75 fers plats taillés en biseaux des deux côtés permettent une utilisation de l’outil à l’avant ou à l’arrière du tracteur. Installés en quinconce, ils permettent en théorie que le poids de l’outil repose sur 2 ou 3 couteaux, donc sur une petite surface, pour une pression maximum. Les coupelles (diamètre 600) ont été réalisées par une chaudronnerie, en découpe laser. Les encoches permettent un montage plus précis et rapides des couteaux. Le diamètre de l’ensemble est de 720 (les couteaux dépassent de 60mm de la coupelle). Au passage, un grand merci à Franck pour son aide bénévole pendant le chantier !

DSCN3502.JPG

Après l’affutage à la meuleuse des couteaux (opération fastidieuse !), le montage de l’ensemble axe + coupelles + couteaux est simple, bien que long.

Le reste du FACA est constitué d’un cadre constitué de tubes rectangle, avec évidemment un triangle femelle à l’avant, et des renforts se reprenant sur le châssis pour rigidifier l’ensemble. A l’arrière du rouleau, un triangle mâle autoconstruit a été monté sur 3 bras de même longueur, l’ensemble pouvant monter et descendre verticalement grâce à un vérin hydraulique. Cet ensemble permet d’accrocher le strip-till (ou tout autre outil équipé d’un triangle femelle) en combiné. Enfin, le rouleau du FACA est monté sur des paliers. Des paliers haute résistance ont été choisis, surtout pour résister au poids du rouleau lors du transport (425kgs !). Les deux paliers ne sont pas identiques : l’un deux présente un jeu axial pour compenser la flexion de l’axe lorsque l’outil est soulevé. A noter que le poids de l’outil (600kgs) peut être un avantage pour l’agressivité des couteaux, mais il nécessite des poids à l’avant ou un tracteur suffisamment lourd et puissant surtout s’il est utilisé en combiné avec un strip-till.

Rajout après les premiers tests : des béquilles sur le côté de l’outil pour faciliter l’attelage/dételage.

IMG_3050.JPG

Les essais se sont réalisés ainsi : semis début juin dans des conditions de températures plus adaptées (T° mini nocturnes > 16°C) avec 3 couverts différents sur 200m2 : 1) sarrasin 2) millet + niébé et 3) millet + pois fourrager. Les couverts se sont bien développés mais ont du être détruits le 23 juillet car le producteur a finalement opté pour une variété de choux brocolis d’été précoce avec plantation 15 jours + tôt qu’initialement prévu. De ce fait :

  • le stade du sarrasin était bon, en pleine floraison (biomasse: 4 t MS/ha)
  • le stade du millet n’était pas du tout adapté : en pleine végétation, pas l’ombre d’un signe de début épiaison ; niébé en végétation également
  • le pois commençait tout juste à fleurir (quelques fleurs éparses)

Le rouleau faca, passé à grande vitesse, a bien détruit le sarrasin. Les plantes étaient bien couchées dans le sens de passage, mais elles ont été pas mal hachées (plantes fragiles, tiges creuses). Les couverts avec millet ont été couchés et bien alignés eux aussi, mais les plantes sont peu abimées (peu de traces des lames du rouleau sur la longueur des plantes) : meilleur résultat sur Millet + pois (biomasse : 4,6 tMS/ha) que millet+niébé (biomasse : 3,4 tMS/ha)... Par contre, les amarantes n’ont absolument pas peur du rouleau et se redressent aussitôt. A signaler que lorsque nous avons essayé de passer en combiné faca + trip-till, le couchage était moins bon, sans doute à cause d’une vitesse de passage inférieure.

3 jours après, comme nous le redoutions, le millet s’est pas mal redressé, et un nouveau passage de rouleau a été réalisé. Mais après la plantation des choux, à nouveau il s’est redressé.

Sur la modalité "sarrasin couché", le mulch végétal a très vite séché et il ne reste pas grand chose : les adventices, pourpier notamment, se développent déjà...

IMG_3054.JPG

Statistiques: Posté par Etienne AP — 12 Août 2015, 12:28 — Réponses 1 — Vus 313