Accueil > Formations > Le principe, l’éthique

Le principe, l’éthique

Autonomie par la réappropriation des savoirs

Nos formations permettent de s’initier ou se perfectionner aux techniques de travail de l’acier : soudage, découpe, perçage… tout en acquérant un outil agricole à moindre coût. Vous pouvez participer à la formation sans repartir avec un outil. Le programme de la formation sera identique, la construction se faisant en équipe.

Notre objectif est de contribuer à l’autonomie technique et économique des agriculteurs biologiques, ou porteurs de projets, et plus généralement de faciliter la réappropriation des savoirs.
En se plaçant dans une démarche d’autoconstruction, les agriculteurs ont accès à des outils personnalisés, mieux adaptés aux conditions de culture sur leur ferme, pour un investissement en matériaux abordable. De plus, un producteur qui sait construire son outil sait aussi le réparer, l’ajuster et potentiellement le modifier. Ces temps collectifs permettent enfin aux producteurs d’échanger sur leurs pratiques, premier pas dans la porte d’un réseau d’autoconstructeurs qui peut par la suite se retrouver au téléphone, lors d’une visite de ferme, sur le forum ou dans un groupe de recherche local... On vient aussi aux stages pour se faire des copains !

Une fabrication collective

Les formations à l’autoconstruction que nous vous proposons sont des moments collectifs, où nous essayons de faire monter chacun en compétences et de mettre en lien agriculteur-trice-s novices et confirmé-e-s. Tout le monde, quel que soit son niveau, participe aux différents travaux de perçage, soudage, découpe. Si vous repartez avec un outil, ne craignez pas de retrouver « la patte » de votre collègue car les techniciens de l’Atelier Paysan veillent au grain pour garantir la solidité des pièces et des soudures.

Opter pour une agronomie critique

Vous ne repartez pas sur votre ferme avec un outil borné, clos et cadenassé, pour lequel vous n’aurez plus de question à vous poser. Tous les outils diffusés par l’Atelier Paysan sont des bases de travail. Vous devrez vous l’approprier et sûrement remettre les mains dans la ferraille pour l’adapter à votre contexte et à votre terre. La bêche est l’outil indispensable de votre cheminement. Cela vous permet de creuser un trou avant et après le passage de l’outil, histoire d’inspecter l’impact sur le sol !

Décomplexer le bricolage de ses outils

Nos activités permettent de démystifier la question du machinisme. Loin d’aller dans le sens d’une prolétarisation (perte de savoir-faire), d’une spécialisation des tâches, et en caricaturant « d’installer l’agriculteur comme simple extracteur de matières premières », nous faisons en sorte que chaque agriculteur-trice soit capable de concevoir, fabriquer et régler une partie de ses outils.

Ne venez pas comme vous êtes !

Nous n’avons pas vocation à produire un service pour des clients, qui souhaiteraient s’équiper d’un outil réglé, clé en main, et qui auraient l’exigence d’un consommateur. Le premier objectif des formations est de vous transmettre les compétences de travail des métaux, d’organisation de son atelier, de lecture de plans et d’utilisation d’outillage adapté. Vous devez repartir des stages plus autonomes, mais pas nécessairement avec un outil prêt à l’emploi.