Home> Index de trouvailles paysannes > Desherbage mécanique • Bineuse guidée double postes

Desherbage mécanique • Bineuse guidée double postes

Desherbage mécanique • Bineuse guidée double postes

Bonsoir,

Voici un modèle de bineuse autoconstruite et rencontrée chez Philippe Le Gall dans le Finistère Sud.

Philippe est mécanicien à la base, et est installé avec un associé depuis près de 10 ans en maraîchage biologique sur une petite surface. Pendant la période estivale ils reçoivent l’aide d’un stagiaire en projet d’installation.

Philippe cultive une large panoplie de légumes sur 2,5 ha dont 2500 m² de serres.

DSCN4869 (Copier).JPG

L’outil :

Il a été construit sur la base d’une dérouleuse à plastique, qui avait déjà été adaptée en bineuse à salade. Philippe à récupéré le châssis avec ses roues de terrage et a ajouté les fauteuil, des cale-pieds et les outils bineurs. Ce modèle de bineuse existe déjà dans le commerce et était utilisé pour biner les plants de tabac.

DSCN4870 (Copier).JPG

Le module de binage :

Chaque passager possède deux bras reliés à l’avant du châssis par des cardans de direction de Peugeot 205, pour leur donner une mobilité verticale et horizontale. Les bras sont fait en tubes ronds pliés, opération qui nécessite un chauffage.

Sur les bras sont fixés des tiges métalliques qui portent trois dents bineuses, positionnées perpendiculairement par rapport à l’avancement.

Les 3 inter-rangs sont travaillés par 3 dents de vibroculteur fixées à l’avant du châssis.

DSCN4865 (Copier).JPG

DSCN4867 (Copier).JPG

Quels coût ?

La bineuse de base n’a rien coûté, elle a été récupérée en bonus sur un autre achat. La conception et la mise en plan a été faite par Philippe, mais la réalisation a été faite par un artisan dont l’intervention a coûté 800 euros (découpe, soudure). Compter deux jours de boulot à plein temps pour refaire cette modification chez soit.

Utilisation :

Cette bineuse permet de désherber sur le rang. Les pièces travaillantes sont dirigées par les 2 passagers.

Utilisées sur les choux et courges (notamment) en complément d’une bineuse Super Prefer qui intervient dans l’inter-rang.

La vitesse d’avancement est très variable en fonction de l’état d’enherbement de la parcelle.

DSCN4868 (Copier).JPG

Les avantages ?

En cas de bourrage, l’utilisateur peut facilement soulever les dents. Le passage de la bineuse remplace une intervention manuelle pour travailler sur le rang.

Les inconvénients ?

Il faut être trois, ce qui implique pour Philippe et son associé la présence d’un stagiaire ou d’un salarié.

Les pièces travaillantes ne sont pas adaptées à un passage sur un sol argileux et gorgé d’eau : elles bourrent entre les dents.

Si c’était à refaire ?

Remplacer les 3 dents travaillantes par des soc scalpeurs (lame horizontale ou soc patte d’oie) pour améliorer l’efficacité du désherbage.

Statistiques: Posté par Marin@AP — 12 Octobre 2015, 10:35 — Réponses 0 — Vus 341