Home> Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Salle pour séchoir PPAM

Bâtis autoconstruits • Salle pour séchoir PPAM

Sylvie est installée en Plantes à parfum, aromatiques et médicinales depuis deux ans. Lors de son installation elle a décidé de construire elle-même son séchoir à plantes, l’outil élémentaire de son acticité, ainsi que la salle de travail / stockage. A la place d’un séchoir thermique (qui est plus rapide au séchage, mais qui endommage les molécules des plantes et leur aspect esthétique), elle a choisi de construire un séchoir par déshydratation. Le séchoir fonctionne comme une chambre plus ou moins étanche, à hydrométrie très faible (moins de 50% d’humidité atteint grâce à un déshumidificateur) et à température ambiante (un chauffage d’appoint fonctionne pendant l’hiver pour stabiliser la température entre 20 et 25°C). Après une semaine de séchage, Sylvie stocke ses plantes dans la même pièce pour conserver de bonnes conditions de température et d’hydrométrie.

Aujourd’hui, Sylvie cultive 600m² pour l’appoint de ses cueillettes. L’activité de PPAM est en grande proportion sans culture étant donné que la majorité des productions reposent sur les cueillettes sauvages. Elle vend sa production à 2 AMAP de manière annuelle.

séchoire PPAM.jpg

•Historique :

oDans le bâtiment agricole de l’exploitation maraîchère de Florent Sebban, Sylvie a construit sa salle de travail en ossature bois et isolé en laine de bois. D’environ 20m², la salle se situe sur la mezzanine du bâtiment. A l’intérieur se trouve tout le nécessaire de travail dont le séchoir.

oNature de l’exploitation : PPAM, Plantes à parfum aromatiques et médicinales, la majorité est récoltée en cueillette, avec un appoint de 600m² cultivés.

oCommercialisation : en AMAP, à raison de deux paniers par an

oBesoin initial : nouvelle activité, nouvel équipement et salle de travail

oClef de détermination : faible coût de lancement, performance du séchoir, et ergonomie de la salle de travail et de stockage

oConception : Sylvie

•Construction de la salle :

oChoix constructifs :

−Structure : ossature bois

−Isolation : laine de bois

−Finitions : OSB

oUsages :

−Séchage des récoltes (dans le séchoir)

−Pesage et conditionnement : mise en sachets / pots

−Stockage et sac

oParticularités :

−Attention particulière donnée à l’étanchéité à l’air et l’isolation thermique pour créer de bonnes conditions de séchage et de stockage. Le séchoir n’étant pas isolé en lui-même, et la pièce faisant office de stockage et de lieu de travail, la salle entière a été pensé pour être performante thermiquement.

composants du séchoiir.jpg

•Construction du séchoir :

oCoût global : 500 € de matériel et 350 € pour le déshumidificateur

oCapacité : 3 portes dont chacune peut accueillir jusqu’à 9 claies de séchage fabriquées à partir de bois et d’une toile en tulle

oTemps de séchage moyen : environ une semaine

oErgonomie

−Le bac du déshumidificateur qui réceptionne l’eau est directement reliée à une sortie (tuyau). Cela évite de devoir vidé le bac.

−Le séchage par déshydratation conserve l’aspect, les couleurs des plantes séchées, et la propriété des molécules de la plantes.

−Un séchoir / meuble comme celui-ci a l’avantage d’être facil à l’usage (manipulation des claies et visibilité des plantes).

oChoix constructifs : Tasseaux et lambris

Salle de préparation et stockage.jpg

ALLER PLUS LOIN...

[url=Un déshydrateur à fruits et légumes autoconstructible !]Un déshydrateur à fruits et légumes autoconstructible ![/url]

Les sujets du forum sur l’activité PPAM

Un grand document avec les plants d’un séchoir autoconstructible (ce doc a l’air très complet sur la technique du séchage, et il renvoie à plusieurs autres expériences)

Une émission en deux parties à laquelle ont participé Florent et Sylvie : petite histoire de la ferme Sapousse

Statistiques: Posté par jonas — 10 Septembre 2015, 12:41 — Réponses 0 — Vus 159