Home> Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Hangar en L

Bâtis autoconstruits • Hangar en L

A la ferme de Kerellou

Philippe est un des deux associés du GAEC Kerellou, passé en bio depuis 2012 (conversion débutée en 2009). Les associés ont décidé en 2008 de construire un autre bâtiment pour abriter le matériel agricole (principalement des outils d’attelage, remorques et tracteurs). Pour ce faire, ils comptaient initialement faire appel à une entreprise de construction de bâtiment en kit. Le devis indiquait une facture de 35 000 € pour la construction d’un hangar de 250m². Rapidement, ils ont fait demi-tour et ont opté pour l’autoconstruction.

L’ironie de l’histoire c’est que la demande d’un devis dans cette entreprise de construction s’accompagnait d’une demande de permis de construire automatique. Le permis avait été obtenu. Philippe et son associé ont donc profité de ce support pour autoconstruire un bâtiment similaire.

panoramique.jpg

•Historique :

oNature de l’exploitation et surfaces : Le GAEC Kerellou travaille en collaboration avec une autre structure sur une surface de 26 ha de légumes de plein champs. En bio depuis 2012.

oCommercialisation : vente à une coopérative Biobreizh

oBesoin initial : agrandissement pour stockage.

oClef de détermination : morphologie du bâtiment en L pour une meilleure ergonomie, meilleure accessibilité aux outils.

oConception : faite par Philippe et un des employé de l’époque qui avait travaillé dans le bâtiment.

oParcours réglementaire : un devis avait été commandé à une entreprise de construction. Celle-ci a déposé un permis de construire dans la foulée. Le permis était déjà passé quand ils ont décidé d’autoconstruire. Par conséquent, la conformité au permis de construire déposé en mairie n’est pas respectée entièrement, ce qui n’a pas non plus engendré de réclamation.

−Type de zone : zone a

−PC : obtenu par l’entreprise

oInauguration du bâtiment : 2008

pano.jpg

•Construction : neuve

oCoût global : 10 000 €

oSuperficie totale : 250 m²

oChoix constructifs :

−Fondation plot béton.

−Structure en bois moisée : afin d’acheter en gros une quantité de bois de même section, la structure peut être moisée de manière à renforcer les éléments clefs tels que les poteaux et d’intégrer facilement les éléments d’assemblage comme les jambes de force.

−Couverture : bac acier, qui fait office de contreventement en toiture

−Bardage : côté vent dominant : bac acier

oTemps : 3 personnes ont travaillé dessus pendant 2 semaines

oDéfauts constructifs :

−Les plots en béton qui accueillent les poteaux de la charpente n’ont pas été faits au même niveau. Un raccord a dû être fait quand ils ont voulu poser la charpente.

−Les jambes de force de la charpente ne sont pas tout à fait suffisantes. Les poteaux se sont légèrement incliner avec le temps. Pour la portée désirée et la hauteur des poteaux, une ferme aurait peut-être été préférable.

−Un contreventement en toiture aurai été pertinent

structure générale.jpg

•Autoconstruction : totale

oTerrassement du terrain à l’aide du tracteur.

oAccompagnement d’un professionnel : seulement le béton a été apporté par une toupie.

oErgonomie :

−l’entraxe entre deux poteaux est d’environ 4,5m ce qui permet de garer un véhicule tout en laissant la place de circuler autour

−le pan de toiture principal est tourné du côté fermé pour laisser une hauteur plus confortable au-dessus de l’entrée des tracteurs, et une dépassée de toiture vient augmentée la surface couverte du côté ouvert.

−La branche perpendiculaire du plan en L permet de couvrir un véhicule attelé entièrement.

composition.jpg

ALLER PLUS LOIN...

Hangar en ballot de foin : 75m² pour 1500€

Nomenclature des éléments de charpente

Une autre technique de construction bois : charpente en grume de bois

Statistiques: Posté par jonas — 07 Octobre 2015, 09:18 — Réponses 0 — Vus 147