Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Etable mobile

Bâtis autoconstruits • Etable mobile

Philippe Kuhlmann est éleveur, dresseur et utilisateur de bovins à Soultzeren près de Munster dans le Haut Rhin. Il élève une quarantaine de bêtes pour la viande, le lait ou la traction. Il fait les foins, le bois, et les transports sur la ferme en traction animale. Les seuls outils motorisés sont la camionnette, la tronçonneuse et la motofaucheuse, donc pas de tracteur ici. Voici une présentation plus détaillée sur le blog des attelages bovins. http://attelagesbovinsdaujourdhui.unblog.fr/2013/04/10/philippe-kuhlmann-soultzeren-68-2/

Ses parcelles sont très morcelées et éloignées les unes des autres, donc pour pouvoir garder les animaux dehors le plus longtemps possible il avait besoin d’un batiment pour les abriter et leur donner le foin. Pour diminuer les couts et pouvoir faire des rotations sur plusieurs parcelles aux périodes difficiles il a développé une étable mobile. Pas besoin de faire une dalle, d’assainissement ou de permis de construire, avantage sanitaire indéniable puisque les animaux peuvent changer plus régulièrement de parcelle, meilleure répartition des fumures résiduelles

etable-mobile-p-kuhlmann-3-ok.jpg

L’objectif était de faire une structure légère pour être déplacé par la camionnette ou les bœufs, pas cher, avec une capacité de 8-10 bovins.

La base de la structure est une remorque sur laquelle est fixé un toit. Des pans latéraux peuvent ensuite se déplier. Chaque côté est en deux parties pour pouvoir le déplier et replier seul (même si être à deux aide bien). Un côté est plus long que l’autre pour s’adapter à la pente. Des baches (pas encore installées sur les photos) servent à protéger les côtés. Le toit est légèrement en pente pour la neige, ca a suffit pour l’hiver dernier (dans les Vosges à 500m) mais il faut quand meme enlever la neige si elle commence à s’accumuler.

Comme on voit sur la photo le plateau de la remorque sert à entreposer le foin pour qu’il reste au sec

etable-mobile-p-kuhlmann-2-ok.jpg

L’étable mobile peut aussi être utilisée pour les transhumances, comme une souricière pour regrouper et mettre en contention des animaux peu habitués, pour un travail à ferrer ou à parer les pieds, etc…

Couts :

  • 2000€ pour la ferraille et les articulations
  • 800€ detoles
  • la remorque plateau
  • du travail

etable-mobile-p-kuhlmann-1-ok.jpg

Statistiques : Posté par Guillaume Coudray — 13 Juin 2017, 21:18 — Réponses 0 — Vus 1