Accueil > Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Agrandissement d’une ferme d’élevage bovin

Bâtis autoconstruits • Agrandissement d’une ferme d’élevage bovin

GAEC du SAGET

Françoise et Philippe, exploitants de la ferme du Saget, sont arrivés sur ces terres en 1983 pour commencer un élevage de vaches laitières. Leur histoire de paysan est aussi une histoire d’autoconstructeur. Construire pour agrandir le troupeau ou construire pour améliorer le fonctionnement de la ferme et le confort des animaux, d’année en année la ferme s’est bâti à mesure que l’expérience des éleveurs a grandi.

A leur installation, Philippe et Françoise ont autoconstruit l’extension du bâtiment, puis en 87 la fromagerie. En 2001 un GAEC est créé. Avec les associés ils construisent en 2004 un nouveau bâtiment pour le stockage du foin. En 2007, ils travaillent ensemble sur l’aménagement d’une station de phytoépuration des eaux usées (calculé par un bureau d’étude). Enfin, en 2012 ils construisent une extension au bâtiment d’élevage pour améliorer le confort des génisses (création d’une aire paillée) et pour augmenter la surface de la stabulation. Dans cet article, nous parlerons de cette dernière construction.

Autosuffisante en foin et en grain, l’exploitation compte aujourd’hui 40 vaches laitières, 110 ha de terres, et embauche une salariée. Ils distribuent leur production de fromage et de lait aux cantines, collèges et restaurants, en plus de la vente à la ferme.

panorama veu sud.jpg

•Historique :

oNature de l’exploitation et surfaces : élevage de vaches laitières, fromagerie, production de grain, paille et foin sur 110 ha

oBesoin initiale de l’extension de 2004 : amélioration ergonomique, agrandissement de la stabu, plus grande aire paillée pour les génisses

oClef de détermination : ergonomie, faible coût

oConception : les exploitants ont fait la conception

−Clef de détermination : couloir d’alimentation central, faciliter les tâches longue et difficile (équipement d’un racloir hydraulique et d’une distribution d’aliment automatisé)

−Référence : visite des fermes alentour

oParcours réglementaire :

−Type de zone : A

−PC : tous les permis de construire ont été dessinés et déposés par Philippe. Pour l’extension de 2004, la superficie dépassait le seuil au-delà duquel il faut un architecte. Un arrangement amiable a été fait avec les architectes de la SICA HR (société à intérêt collectif et agricole, habitation rurale)

panorama assemblge nord.jpg

•Construction : extension

oCoût global : 150 000 €

oSuperficie totale : 360 m²

oChoix constructifs :

−Structure : charpente métallique

−Remplissage en moellon

−Couverture : tôle

−Sol : dalle béton et fondation et plot béton pour la structure

−Isolation : aucune

−Bardage ajouré en bois

Plan schématique photo.jpg

•Autoconstruction : partielle

oAccompagnement d’un professionnel

−Charpente métallique faite par les pros

−Electricité

oInconvénients générés par l’autoconstruction :

−L’autoconstruction est extrêmement chronophage et énergivore. Ce projet n’engendre pas seulement le temps de construction, mais aussi des rdv hebdomadaires entre les associés, de la préparation, des commandes.

−Un gros projet de construction doit être considéré comme tel et des mesures sur le travail et la production doivent être revues en conséquence.

panorama stabu intérieure.jpg

•Usage :

oOrganes internes :

−Salle de traite, 5 postes

−2 Aires paillées séparées pour les vaches

−Un couloir d’alimentation central

−Une aire paillée pour les génisses

oEquipements

−Silo à grain

−Distribution automatique d’aliments (qui ne sert plus)

−Racloir hydraulique

−Griffe mécanique

oErgonomie :

−Le bâtiment est traversant et ouvert / accessible en tracteur de chaque côtés

−Les deux aires paillées permettent au troupeau de se diviser par affinité. Plus de confort pour les animaux

oDéfauts majeurs :

−Le Racloir hydraulique n’est pas un bon équipement : le travail n’est pas propre, il dépend de l’humidité ambiante

−Racler le fumier des deux zones paillées nécessite plus de temps

−La distribution automatique d’aliment n’est plus utilisée

−Les deux poutres IPN où se fixe la griffe mécanique n’ont pas été prise dans l’extension

•Difficultés rencontrées :

oSurplus de travail, gestion de l’exploitation et de la construction

•Si c’était à refaire !

oPhilippe ne le referait pas : Il faut considérer la pertinence de l’autoconstruction sur chaque lot de la construction. Certaines tâches sont à la portée de tous, d’autres nécessitent un investissement en temps et/ou matériel démesuré.

ALLER PLUS LOIN...

Conception des bâtiments d’élevage : viewtopic.php ?f=248&t=2985

Autoconstruction des bâtiments d’élevage : viewtopic.php ?f=248&t=2984

PMBE : plan de modernisation des bâtiments d’élevage : http://les-aides.fr/fiche/bpVrAXZGxfTeB ... evage.html

Bâtiment d’élevage bovin autoconstruit en grume de bois : viewtopic.php ?f=249&t=3013

Amélioration d’un bâtiment de stockage pour le foin : viewtopic.php ?f=249&t=3005

Statistiques : Posté par jonas — 30 Juin 2015, 14:46 — Réponses 0 — Vus 407