Home> Index de trouvailles paysannes > Bâtis autoconstruits • Agrandissement d’un hangar existant

Bâtis autoconstruits • Agrandissement d’un hangar existant

Bâtis autoconstruits • Agrandissement d’un hangar existant

Sur la ferme de Kervalérien

Olivier est venu se retirer sur une ferme de bout de chemin en 2011, un de ces lieux où les autoconstructeurs sont libres de créer, bricoler et améliorer à leur guise, sans rendre de compte. Egale aux autres fermes du même type, celle d’Olivier est bel et bien un recueil de trésor qui ne demandent qu’à être documenter et vu par d’autre.

Le projet initial était porté sur la culture du blé, sarrasin et seigle, et la transformation en farine bio. Aujourd’hui, la ferme tend à se diversifier : rucher, futur four à pain, jardin vivrier. Durant les dernières années, Olivier a accompli le gros de son installation en autoconstruction : agrandissement du hangar existant (lui-même autoconstruit dans les années 70), rénovation d’une maison d’habitation en pierre, réalisation d’un séchoir à grain, aménagement de la minoterie, motorisation d’une vieille trieuse à grain, fabrication de 10 ruches...

Cet article vous présente les travaux d’autoconstruction de bâtiment agricole.

vue commentée de la façade.jpg

•Historique :

oNature de l’exploitation et surfaces : production de blé (3/4 tonnes par an), seigle (2 tonnes), et sarrasin (7 tonnes). Sur 15ha. Mouture sur place et à la demande. Lancement de la production de miel.

oCommercialisation : vente directe à la ferme, biocoop, magasin bio...

oBesoin initial : installation.

oClef de détermination : faible coût, travail du bois de manière traditionnelle.

oParcours réglementaire : pas de permis de construire pour les deux appentis. Pc obtenu pour la rénovation de la maison.

vue commentée des appentis.jpg

•Construction : agrandissement du bâti agricole : deux appentis.

oCoût global : 1 000 € pour la petite extension, et 2 000 € pour la grande (tôle, visserie, bois en grume et sciage à la scie mobile sur place).

oSuperficie : environ 250 m² pour le bâti existant, 120 m² pour le grand appentis, et 50 m² pour le petit. Total = 420 m²

oChoix constructifs :

−Terrassement : fait maison avec l’aide du tracteur

−Structure : le grand appentis a été fait en douglas acheté à 10 km et scié sur place. Le deuxième appentis a été fait en grume.

−Couverture : fibro ciment

−Sol : dallage béton armé fait maison

−Bardage : douglas

−Soubassement en pierre pour la petite extension

oAutoconstruction : totale

oAccompagnement d’un professionnel : un ami charpentier est venu aider au dimensionnement des sections.

schémas bâtiment.jpg

•Usage :

oOrganes internes :

−Meunerie, trieuse : pièce fermée à l’intérieur du hangar, était anciennement un garage.

−Deux silos de stockage

−Appentis atelier

−Séchoir à grain

−Rangement de matériel

Rucher.jpg

•Auto rénovation de la maison

oChoix constructif :

−Isolation intérieure de la maison en chaux chambre

−Réalisation d’une charpente traditionnelle

−Réalisation d’un plancher bois

ALLER PLUS LOIN...

Autres article concernant la ferme de kervalérien : autoconstruction d’un séchoir à grain

Pour les férus de charpente traditionnelle : collectif de charpentiers libres : CopeauXcabana

Statistiques: Posté par jonas — 12 Octobre 2015, 13:42 — Réponses 0 — Vus 250