Accueil > Index de trouvailles paysannes > Autres • Taupeuse

Autres • Taupeuse

Xavier Giboulot est installé depuis 30 ans en céréales en côte d’or sur 70 ha, en agriculture biologique. Il cultive du blé, luzerne, féverole, chanvre, tournesol et soja, et autoconstruit avec l’aide de son frère depuis son installation pour toujours s’adapter au contexte de son exploitation. Il estime avoir grâce à l’autoconstruction divisé les coûts par 7 sur l’ensemble de son parc matériel comparé à de l’achat neuf, qui serait moins adapté à ses besoins spécifiques.

Une des contraintes principales sur son exploitation est le sol qui est humide et nécessite d’importantes opérations de drainage.

IMG_2210.jpg

Xavier cherchait une solution pour drainer ses sols en évitant les opérations lourdes et couteuses. Il est allé voir deux modèles de taupeuse et a ensuite construit la sienne en s’inspirant de tout ce qu’il avait vu.

Principe de fonctionnement d’une Taupeuse

Tiré de mangin et al. , Fig 2.

Mangin et al fig.2.PNG

Construction

L’essentiel de la ferraille est de récupération, sauf le disque, qui a été fait sur mesure par un forgeron, et l’obus qui a été tournée à partir de matériaux neufs, par son frère. Le vérin n’a rien couté non plus, et les roues viennent d’une veille caravane.

IMG_2211.jpg

Utilisation

L’outil est trainé et non attelé. Le disque permet d’ouvrir le sol pour la dent.

Le vérin permet en relevant les roues de poser les grands IPN au sol, afin que la machine glisse comme un traineau, et de redresser suffisamment pour rouler avec la machine sur route. En position de travail, le châssis est au niveau du sol, et le dessous de l’obus est à 55cm sous la surface.

position travail.JPG

Cette machine se révèle efficace pour drainer, mais il est nécessaire de renouveler les galeries, la fréquence étant extrêmement dépendante du sol et des opérations réalisées dessus.

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Robin AP — 12 Août 2016, 09:15 — Réponses 0 — Vus 146