Accueil > Index de trouvailles paysannes > Autres • Adaptation d’une bétonneuse

Autres • Adaptation d’une bétonneuse

Jean-Jacques est installé à côté de Cognac, il possède 70ha, dont 6ha de vigne qui font l’essentiel du bénéfice, et sont vendus en vrac pour faire de l’eau de vie. Le reste de la surface est exploité en tournesol, mais et blé. Le tournesol est transformé en huile, vendue à des cantines, et le blé est transformé en farine, vendue à des boulangers. Deux personnes travaillent à temps plein sur la ferme. Il est passé en bio en 2002 et utilise depuis quelques années des principes de la biodynamie.

Jean-Jacques a eu sur la ferme une grande diversité de production avec le temps, et fait énormément de récupération de matériel, ce qui lui permet d’avoir tout types de matériel et énormément de pièces de rechange pour faire des réparations. De très nombreuses adaptations ont été faites au fil des ans, dont une grande partie ne servent plus à l’heure actuelle.

vue ensemble.jpg

Jean-jacques bricolant beaucoup, il s’est vite retrouvé à avoir besoin de couler du béton à divers endroit dans ses terres, pour refaire un pied de poteau dans un champ par exemple. La location d’une bétonneuse est chère, et il a pu récupérer gratuitement une bétonneuse hors d’usage : elle ne pouvais plus rouler, et le moteur était mort.

Ceci n’est bien sur pas un problème, en récupérant un attelage d’enrouleur, la bétonneuse sera déplaçable au tracteur, le but est de tout facon de pouvoir l’avoir au champ si nécessaire ! En quelques soudures le tour est joué.

attelage betonneuse.jpg

La plus grosse adaptation ici est sur le moteur, qui a été remplacé par une adaptation pour la prise de force. Le pignon est issu d’une machine à vendanger, l’arbre est issu encore une fois d’un enrouleur. La chaîne est neuve, et le tendeur de la chaine fabriqué à l’aide d’une rondelle de plastique et d’un ressort qui trainait sur la ferme.

entrainement pdf.jpg

En pratique, cette bétonneuse est d’avantage utilisé au sein de l’itinéraire technique que pour faire du béton : tous les mélanges d’argile, de souffle et de cuivre pour les poudrages sont fait dans la bétonneuse. Celà permet d’obtenir un très bon mélange, et incorpore bien les huiles essentiels que Jean-Jacques y ajoute souvent. Bien sur, un nettoyage rigoureux est nécessaire pour passer d’une utilisation à l’autre !

Cette machine, fabriquée il y a 15 ans, continue de servir très régulièrement, sans nécessiter d’entretien particulier, et n’a couté que le prix d’une chaine.

Ces travaux de recensement bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National , par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les Usages, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2015-2018), dont la FNCUMA, la FADEAR, l’InterAFOCG, AgroParisTech et le CIRAD sont partenaires.

JPEG - 62 ko

Statistiques : Posté par Robin AP — 14 Septembre 2016, 14:30 — Réponses 0 — Vus 51