Accueil > Index de trouvailles paysannes > Arboriculture • Pasteurisateur de jus

Arboriculture • Pasteurisateur de jus

Anne et André Bazerques sont paysans fromagers en Ariège.

Il ont un troupeau de 21 laitières et produisent de la Tomme des Pyrenées.

Il produisent aussi environ 1500 à 2000 litres de jus de pomme/cidre par ans.

Ils ont 45 hectares de parcours et autant de cultures, ce qui leur permet d’être autonomes en foin et céréales.

Installés depuis 1978, ils sont 4 depuis 2008.

Vente : Ventes à la ferme et sur les marchés

Outil

Présentation de l’outil :

Ce pasteurisateur est basé sur un échangeur à tubes plats. Il est chauffé au gaz et fonctionne par gravité.

André a sa cuve de stockage à l’étage ce qui suffit pour avoir assez de pression.

_AXP6728.jpg

Utilisation :

L’échangeur baigne dans une cuve remplie d’eau. L’eau est chauffée par un bruleur à gaz.

Lors de la mise en route du pasteurisateur de l’air sous pression peut se bloquer dans l’échangeur et bloquer le jus. Pour éviter ça André branche le pasteurisateur au réseau d’eau et repousse de l’eau jusqu’à la cuve, (5l d’eau se diluent dans 500L de jus).

Ce pasteurisateur permet d’embouteiller 200L par heure.

Pour avoir une pasteurisation 100% réussie, il faut coucher les bouteilles après bouchage pour que le bouchon soit aussi pasteurisé.

Réglages :

Un thermomètre permet de contrôler la température de sortie. On doit respecter 72°C pendant deux minutes pour avoir un jus correctement pasteurisé, dans ce cas c’est la longueur qui fait que l’on est sur que la chauffe ai été suffisante.

Pour avoir une température constante on ajuste le débit du jus. C’est pour ça qu’il y a deux robinets un pour couper complètement entre deux bouteilles et un pour garder le même réglage de débit.

Ergonomie :

Le bruleur coulisse sous le fut donc on peut l’allumer en dehors plus facilement.

L’ensemble est sur roulette se qui simplifie la mise en place de cet atelier.

Construction

Éléments :

L’échangeur a été acheté mais serait auto-constructible, il est constitué de 12 tubes de 1m qui sont aplatis pour avoir 3mm de filet. Les tubes sont soudés à une plaque de chaque coté. C’est le joint ajouré (4mm d’épais) qui ponte chaque tube pour avoir un circuit de 12m de long. Le tout est en inox

La chauffe est faite avec un bruleur 50Kcal (pas à fond)

La deuxième peau sert à isoler le fût elle à été récupérée sur une cuve d’échangeur de chaudière. Les deux cylindres sont maintenus par des pattes.

La cuve à été récupérée sur un chauffe eau et le robinet de vidange a été gardé.

Les poignées ont été récupérées sur une vieille herse.

Le couvercle à été récupéré sur un moule à fromage

_AXP6727.jpg

_AXP6729.jpg

_AXP6732.jpg

_AXP6738.jpg

_AXP6733.jpg

Pour aller Plus loin

Liens en lien :

Voir la presse de André Bazerques

Statistiques : Posté par Axel AP — 05 Novembre 2014, 14:37 — Réponses 0 — Vus 445